La fédération des Télécoms espère que Free adhérera bientôt grâce au mariage Orange/Bouygues

La fédération des Télécoms espère que Free adhérera bientôt grâce au mariage Orange/Bouygues

 

Alors qu’il y a dix jours, la FFT paraissait être en mauvaise posture financière après avoir dû stopper son adhésion au MEDEF et à l’Open Internet Project (l’association anti-Google) faute de moyens suffisants, il semblerait que l’hebdomadaire La Lettre de l’expansion ait d’autres informations à ce sujet. 

Après avoir frôlé la faillite l’année dernière, les effectifs de la Fédération Française des Télécoms avaient été réduit de moitié et le budget avait drastiquement baissé. Cependant, il semblerait que la situation se soit stabilisée pour la fédération, qui devrait commencer à réembaucher du personnel ainsi qu’augmenter son budget actuel (1,8 millions d’euros). Le directeur général de la FFT, Yves Le Mouel, devrait quitter son poste prochainement et le président Didier Casas (secrétaire général chez Bouygues Télécom) devrait lui aussi quitter ses fonctions à partir de cet été. 

En plus de ces changements, plusieurs bonnes nouvelles sont attendues à la Fédération, notamment grâce au mariage entre Orange et Bouygues Télécom. Coriolis Télécom, qui prévoit d’adhérer à l’organisation, espère gagner certains actifs grâce au potentiel rachat de Bouygues Télécom par Orange. Enfin, la FFT espère que Free, qui devrait récupérer des fréquences et des antennes-relais, mais qui n’est pas adhérent, finira par devenir membre de la fédération.