Que pourront faire les clients Bouygues Télécom « revendus » à Free, Orange et SFR ?

Que pourront faire les clients Bouygues Télécom « revendus » à Free, Orange et SFR ?
En cas de rachat de Bouygues Télécom par Orange, une grosse partie de la base d’abonnés de Bouygues Télécom devra être revendue, afin de passer l’étape de l’Autorité de la concurrence.  Selon les informations du Figaro, la répartition des 12 millions d’abonnés se ferait ainsi : Orange, conserverait les 2 millions d’abonnés haut de gamme. Free et SFR (voire Coriolis) se partageraient les clients restants, à savoir, les abonnés B and You, Bbox et professionnels.
 
Illustration : Le Figaro
 
Quels choix auront les abonnés Bouygues Télécom ?
 
C’est à cette question qu’ont répondu aujourd’hui Les Echos. La première possibilité est que le nouvel opérateur ne change en rien les termes du contrat que l’abonné avait chez Bouygues Télécom. Dans ce cas, il ne sera pas possible de résilier son contrat sans frais.
 
Par contre, s’il y a modification du contrat ou du tarif, l’abonné Bouygues Telecom aura le choix. Justine Massera, juriste chez UFC-Que Choisir, a précisé aux Echos : « L’opérateur doit notifier les termes de l’offre un mois avant leur modification et le client a quatre mois pour résilier s’il le souhaite, et sans frais associés ». Il est donc probable que, au moins dans un premier temps, Free, Orange et SFR ne modifient pas les contrats des abonnés Bouygues « rachetés », sous peine de risquer de les voir s’en aller.
 
Mais au-delà des clauses contractuelles, d’autres critères peuvent rentrer en jeu. Ainsi, un client Bouygues Telecom 4G qui se retrouverait sur le réseau SFR 4G, beaucoup moins développé, pourrait estimer que le service n’est plus le même que celui pour lequel il a signé. A cette problématique, il n’y a pas encore de réponse, car il n’y a jamais eu d’opération d’une telle ampleur. Fabienne Dulac, directrice d’Orange France, a ainsi indiqué aux Echos que « nos juristes se penchent sur la question. Tous les cas sont étudiés ».