Freezone S'inscrire

Orange annonce qu’il va mettre fin à la téléphonie traditionnelle, en arrêtant progressivement le RTC

 
Orange s’est engagé, depuis plusieurs années, dans un programme de modernisation de ses réseaux et de transition vers le tout-IP. Ce programme comporte notamment une réflexion quant à l’avenir de son réseau historique : le réseau téléphonique commuté (RTC).
 
Et c’est une page qui va se tourner puisque Orange a communiqué officiellement aux autres opérateurs et à l’Arcep son intention d’arrêter progressivement le RTC, support des services de téléphonie traditionnelle analogique et numérique. Orange précise que l’arrêt ne concerne pas le réseau d’accès en cuivre, support des services d’accès à internet à haut débit, de téléphonie sur IP et des services de capacité (liaisons louées).
 
Orange explique que cet arrêt résulte du fait que la pérennité de son réseau téléphonique historique pourrait être remise en cause d’ici quelques années. En effet, les équipements et composants spécifiques à ce réseau deviennent obsolètes et des difficultés croissantes d’entretien apparaissent du fait de l’abandon de cette technologie par les équipementiers. Son exploitation excessive entrainerait donc des risques de dysfonctionnements, voire de coupures de service, importants.
 
L’Arcep a précisé qu’elle ne s’opposera pas à la décision d’Orange de rationaliser son réseau, notamment en fermant le RTC sur tout ou partie du territoire. Cependant, compte tenu des conséquences pour l’ensemble du secteur, elle a imposé à Orange de respecter un certain nombre de préavis : en particulier, Orange doit annoncer au moins 5 ans à l’avance l’arrêt technique du RTC sur une quelconque partie du territoire.
 

A ce stade, aucune date précise n’a été communiquée par Orange. Pour autant, l’Arcep a d’ores et déjà sollicité les opérateurs dans le cadre de réunions multilatérales préparatoires qui se sont tenues en mai, septembre et novembre 2015. La prochaine est prévue le jeudi 17 mars 2016. Dans ce cadre, l’Arcep "veillera en particulier à ce que les conditions de cette transition technologique permettent l’exercice d’une concurrence effective et loyale entre les opérateurs et à ce que l’ensemble des utilisateurs finals puisse bénéficier d’un accompagnement adapté."

Publié le 16 février 2016 à 18h32 par La Rédaction
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (36)
Afficher les 30 premiers commentaires...
Posté le 17 février 2016 à 08h30
stephrem a écrit
On dit pas utilisateurs "finals" mais finaux!!!

non. finaux est accepté mais rare. ca n est pas finaud...


http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/final_finale_finals_finaux/33788

Posté le 17 février 2016 à 09h04

"..veillera en particulier à ce que les conditions de cette transition technologique permettent l’exercice d’une concurrence effective et loyale entre les opérateurs et à ce que l’ensemble des utilisateurs finals puisse bénéficier d’un accompagnement adapté.."

J'adore ces phrases SUPER longues sans ponctuation ! C'est lourd à lire, même pas une pauvre ptite virgule pour laisser le tps de respirer ... Incertain

Posté le 17 février 2016 à 09h10
alucardx77 a écrit
Ne tergiversons pas sur un sujet dont nous ne connaissons que le titre ! Vu le délai et vu que ce sera effectué par "plaques", il est faisable d'ajouter un petit équipement dans les centraux qui enverrait de la voip sur la ligne fixe. Un convertisseur sur la prise téléphonique serait suffisant. La voip, c'est pas seulement une prise RJ11 en sortie de box. On ne sait pas où seront fait les changements. Donc w&s !

Évidemment. Orange ne va pas arrêter de fournir un service téléphonique  à 18€/mois + 8c/appel + 3c/min.

Ils vont juste convertir en VoIP au central et bazarder le réseau commuté monté dans les années 70.


msg
Envoyer message
 
2222 points
Posté le 17 février 2016 à 11h36

Ce qui emmerde le plus Orange , ce ne dois pas être l'entretiens de réseau commuté , mais l'alimentation de tout le réseau en 48V .

Certains téléphones se servant juste de cette source d'énergie pour s'alimenter .

Il doit bien y avoir quelques malins qui ont fait des montages électroniques se servant de cette source d'énergie pseudo gratuite .

Posté le 17 février 2016 à 15h31

c etrange car si l'on regarde, on peut pas contacter les secours par tout ce qui est adresse ip, exemple skype et autre messenger. donc je comprends pas, d'un coté faut une ligne téléphonique pour contacter les secours mais de l'autre ils veulent y mettre fin sans modifier les possibilité des logiciels de messageries instantannée interdisant de contacter les secours. faut qu'on m'explique.

sachant qu'en plus tout le monde ne peut pas utiliser de téléphone pour appeler, que les services ecrit pour contacter les secours sont pas franchement developpés en france...

Posté le 19 février 2016 à 19h48

On sait ce qu'ils ont prévu en couche basse ? Parce que, sur du cuivre, il n'y a pas 36 solutions. Mais pas une soluce unique non plus.

•Soit c'est l'interface "U" d'ISDN comme ils avaient commencé à le faire avant de se faire "abattre en plein vol" par l'ADSL (ce qui permet de conserver ADSL "à coté ainsi que le 48 V), transportant de l'ATM ou de l'IP (c'est toujours de l'ATM entre les centraux ou bien ils sont passé en IP ?)

•Soit c'est directement l'ADSL (peut-être dans une variante "rien qu'à eux" au nom de leurs vieux démons)

•Soit avec une variante "rien qu'à eux" d'Ethernet ; par exemple, sur une unique paire 100 ohms, on pourrait passer 250 Mbits/s avec le protocole du 1GbaseT (le hic, c'est les lignes PTT font à peu près n'importe quoi sauf 100 ohms)

Si on oublie la 3ème option "farfelue", chacune a ses avantages

ISDN ("innovation subscribers don't need") est compatible avec la télé-alimentation, alors qu'ADSL "bouffe" trop. Ce qui permet de brancher un téléphone non relié au secteur. Je me demande à combien de dégroupages total ils ont échappé pour cette unique raison... Et, conséquence, combien ils vont en avoir. Après, il faut encore choisir : ATM ou IP ? Je pense que ça dépend de leur réseau "amont"…

D'un autre coté, combien de temps avant qu'IDSN ne soit obsolète lui aussi ? Parti comme c'est…

Quant à l'ADSL, il n'y a de place que pour 1 modem. Pas du tout certain que ce soit le leur qui gagne… Du moins, on sais que le protocole "au dessus" sera RT-IP

À propos, m'sieur Free, vous n'avez jamais pensé à vendre des combinés DECT sans la base, pour valoriser celle de la freebox ? Et à inclure dans ladite freebox un mini-central téléphonique entre les téléphones filaires intérieurs ?

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

DANS VOS REGIONS
Suite à l'annonce de Xavier Niel, selon vous, la Freebox V7 sera lancée :