Le patron du groupe M6 veut utiliser la fréquence de Numéro 23 pour diffuser Paris Première en gratuit

Le patron du groupe M6 veut utiliser la fréquence de Numéro 23 pour diffuser Paris Première en gratuit
 
C’est devant l’association des journalistes médias, lundi, que Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, s’est exprimé afin de montrer qu’il croit toujours au passage de Paris Première sur la TNT gratuite malgré trois refus du CSA, dont le plus récent date du 17 décembre 2015 :
 
« Qu’est-ce que ce pays où il faut être en faillite pour qu’on vous vienne en aide ? » interroge Nicolas de Tavernost.
 
En tout cas, il l’affirme : il fera tout pour parvenir à la gratuité de sa chaîne. En plus d’avoir déposé un recours il y a quelques semaines devant le Conseil d’État, le patron du groupe M6 espère également pouvoir réutiliser le canal de Numéro 23 si cette dernière voyait son autorisation d’émettre suspendu par le gendarme de l’audiovisuel. Autre projet concernant le canal potentiellement libre de Numéro 23, pouvoir le réutiliser pour son projet de chaîne de téléachat :
 
« L’un n’exclut pas l’autre, nous avons souvent présenté plusieurs projets » confie-t-il au journal Les Échos.
 
Le dirigeant du groupe a également annoncé hier l’arrivée d’émissions politiques sur les chaînes M6 et W9, en vue de la présidentielle de 2017, à partir de la rentrée prochaine.