Des discussions sont en cours concernant le rachat de BeIN Sports par Canal +

Des discussions sont en cours concernant le rachat de BeIN Sports par Canal +
 
 
Ce qui n’était au départ que des spéculations va peut-être finalement se réaliser. Le rachat de la chaîne qatari BeIN Sports par la maison mère de Canal +, Vivendi, se précise et des discussions sont en cours concernant ce dossier. Même le président de la République aurait discuté de cette possibilité avec des journalistes la semaine dernière selon le journal Libération. Une note, publiée le 22 janvier, d’Exane BNP Paribas effectue deux analyses sur les raisons possibles de ce rachat :
 
« Il y a deux raisons de croire que le Qatar pourrait accueillir favorablement une proposition de Vivendi, écrit le fonds d’investissement. La cession de son actif télévisuel français, non-rentable, lui permettrait d’atténuer son stress financier croissant. L’utilité marginale de cette télévision diminue. En face, un tel accord permettrait à Canal + d’inverser sa dynamique commerciale négative et de reconstituer son portefeuille de plus en plus mince de droits sportifs »
 
Deux schémas d’alliance sont évoqués à ce stade entre les deux groupes. Le premier verrait Vivendi devenir le distributeur exclusif de BeIN Sports, il faudrait donc s’abonner aux offres Canal+ ou CanalSat afin de pouvoir accéder à ces contenus. Mais cette exclusivité a un coût : la somme de 100 millions d’euros est évoquée afin que Vivendi puisse diffuser l’ensemble des évènements sportifs proposés par sa concurrente (NBA, football français…).
 
Le deuxième scénario, celui privilégié par Vincent Bolloré, consiste en une acquisition complète de la partie française de BeIN Sports par un système de vente et d’échange d’actions qui permettrait aux Qataris de prendre 8 % de participation dans Canal + ou, pourquoi pas, de prendre une participation dans Vivendi, que Vincent Bolloré aimerait pouvoir internationaliser.