Les femmes sous représentées dans les équipes dirigeantes de Free, SFR et Bouygues

Les femmes sous représentées dans les équipes dirigeantes de Free, SFR et Bouygues
 
 
La problématique a été soulevée par le site ZDNet qui s’interroge, au vu de la photo des vœux de l’ARCEP, qui se déroulait mardi soir, si la proportion hommes-femmes chez les opérateurs télécom était bien respectée, notamment pour les postes de direction. Et le constat est évident : de nombreux progrès restent à faire avant de voir la même proportion de femmes que d’hommes dans les fonctions dirigeantes.
 
Numéricable-SFR : une femme seulement fait partie du comité exécutif sur un total de 10 personnes, il s’agit de Florence Cauvet, directrice exécutif des ressources humaines.
 
Orange : le premier opérateur français compte 12 membres dont quatre femmes dans son comité exécutif :
Christine Albanel : directrice exécutive RSE, diversité, partenariats et solidarité
Fabienne Dulac : directrice exécutive Orange France
Mari-Noëlle Jégo-Laveissière : directrice exécutive innovation, marketing et technologies
Béatrice Mandine : directrice exécutive communication et marque
 
Bouygues Télécom : sur les 15 membres du comité de direction générale, seules deux femmes figurent dans la liste : Chrystel Abadie Truchet, directrice générale du club réseau BT, et Laure Joslet, directrice de la stratégie.
 
Illiad : une seule et unique femme apparaît dans l’équipe dirigeante (huit personnes) de la maison mère de Free : Angélique Gérard, directrice de la relation abonnés, en charge d’environ 6 000 salariés au total.
 
Au total, au sein des équipes dirigeantes des quatre opérateurs confondus, la proportion de femmes est de 18 %, soit 4 % de plus que la proportion moyenne nationale de femme parmi les dirigeants d’entreprises (14 % sur le territoire français).