La création d’un OS français serait-elle une si bonne idée ?

La création d’un OS français serait-elle une si bonne idée ?
 
 
Alors que l’Assemblée nationale a récemment adopté un amendement pour la création d’un système d’exploitation franco-français, le tout piloté par « un Commissariat à la souveraineté numérique rattaché aux services du Premier ministre », plusieurs voix s’élèvent déjà afin de dénoncer le futur OS.
 
Pourtant, le gouvernement devrait prochainement produire un rapport sur ce commissariat inspiré par le fondateur de Skyrock, Pierre Belanger. Il s’était fait porte parole de l’idée de combattre l’hégémonie américaine sur le web français (il explique également ses idées dans un livre), et de sauvegarder la confidentialité des données échangées sur le réseau. Mais cette idée de confidentialité des données n’a apparemment pas entièrement convaincu.
 
Guillaume Grallet, journaliste au magazine Le Point, pense que les échecs du moteur de recherche français Quaero ainsi que celle du cloud souverain devraient servir d’exemple au gouvernement et nous rendrent « méfiants par rapport aux structures créées de toute pièce et brandies comme des solutions magiques à l’accélération technologique ».
 
Le parti Pirate, quant à lui, propose une alternative au gouvernement : "aider les systèmes d’exploitation libres déjà existants en les finançant et en les aidant pour améliorer leur robustesse, plutôt que de lancer un grand chantier".