Tout comme Free et Orange, les associations de consommateurs ne veulent plus que Numéricable utilise le mot “fibre”

Tout comme Free et Orange, les associations de consommateurs ne veulent plus que Numéricable utilise le mot “fibre”

 
 
L’utilisation du terme « fibre » par Numéricâble fait hurler ses concurrents. Contrairement à Free et Orange, le câblo-opérateur n’amène pas la fibre jusque dans le logement de ses abonnés mais uniquement jusqu’au dernier répartiteur (FTTLA) ou en bas de l’immeuble (FTTB). Ensuite, c’est le réseau câble coaxial existant qui est utilisé. Orange et Free considèrent qu’il ne s’agit que de « câble amélioré » alors qu’eux construisent leur réseau fibre jusqu’à l’abonné (FTTH
 
Pour le moment, Orange et Free se sont déjà fait entendre sur ce sujet par le gouvernement qui est en train de modifier un arrêté de décembre 2013, afin d’encadrer l’utilisation du mot « fibre » dans les publicités. L’ARCEP est également préoccupé par ce sujet et a déjà changé les termes utilisés dans sa communication. Le gendarme des télécoms parle maintenant de « câble coaxial » lorsqu’il s’agit du réseau de Numéricâble. Free a également porté plainte cet été contre SFR Numéricâble pour concurrence déloyale, auprès du tribunal de commerce.
 
Dans leur combat, Free et Orange viennent d’être rejoints par les associations de consommateurs. Selon Les Echos (version papier), ces dernières ont envoyé un avis la semaine dernière à la DGCCRF dans lequel elles réclament une vraie distinction entre le FTTH, avec un raccordement en fibre jusqu’à l’abonné, et la fibre avec terminaison en câble coaxial. Les associations de consommateurs proposent donc que le terme « fibre » ne soit utilisé que pour le FTTH. Même s’il n’est que consultatif, cet avis pourrait peser sur la rédaction de l’arrêté que prépare le gouvernement à ce sujet.