Le groupe M6, propriétaire de Paris Première, considère la décision du CSA comme “contraire à l’intêret public”

Le groupe M6, propriétaire de Paris Première, considère la décision du CSA comme “contraire à l’intêret public”

 
 
 
La récente décision du CSA d’autoriser le passage de la chaîne LCI en gratuit n’a pas fait que des heureux. Paris Première, qui postulait pour la troisième fois pour que la chaîne passe également sur la TNT gratuite, a reçu une réponse négative de la part du gendarme de l’audiovisuel. Le groupe M6 a logiquement réagi en déclarant que cette décision était « contraire à l’intérêt public » et que « l’agrément du passage de Paris Première sur la TNT gratuite aurait contribué à la diversité du paysage audiovisuel français et au renforcement de l’offre pour les téléspectateurs ».
 
Le groupe rajoute que « la chaîne se trouve aujourd’hui mise en péril, comme indiqué à plusieurs reprises dans le dossier soumis au CSA et lors des auditions »
M6 va former un recours contre le Conseil d’État, qui avait déjà annulé une première fois la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.
 
Paris Première a créer le hashtag #parispremierepourtous sur Twitter, notamment afin de protester contre cette décision