Etude Prixtel/IPSOS : Depuis l’arrivée de Free Mobile, les forfaits à moins de 20 euros sont devenus la norme

Etude Prixtel/IPSOS : Depuis l’arrivée de Free Mobile, les forfaits à moins de 20 euros sont devenus la norme

Prixtel et IPSOS dévoilent les résultats de leur étude sur les Français et leur mobile. Si les mobiles les plus chers sont souvent mis en avant, les Français portent une forte attention à leur budget en matière de téléphonie mobile. 70% des Français paient leur forfait mobile moins de 20€ mais 25% jugent encore son prix injustifié, trop élevé.

Quel est le budget mensuel des Français pour leur forfait de téléphonie mobile ?

Pour 70% d’entre eux, le montant mensuel du forfait ne dépasse pas les 20€. Cette tendance est d’autant plus visible chez les 16-34 ans, puisque 41% d’entre eux paient entre 10 et 20€.

Malgré une baisse certaine des grilles tarifaires depuis l’arrivée de Free Mobile, il perdure une certaine insatisfaction : 1 Français sur 4 juge encore le prix de son forfait injustifié. Ces chiffres traduisent le besoin d’une adéquation entre consommation réelle et facturation.

-  91% de ceux qui paient un forfait de moins de 5€ trouvent le prix justifié,

-  alors que 45% de ceux qui paient plus de 30€ par mois pour leur forfait le trouvent injustifié.

Quel prix les Français sont-ils prêts à mettre pour un téléphone mobile ?

Les Français font attention à leurs budgets. 72% des personnes interrogées prêtes à investir dans un portable à moins de 150€, ont également souscrit à un forfait à moins de 20€. L’étude note également des disparités en fonction du sexe ou du lieu d’habitation.

Les hommes mettent plus facilement la main au portefeuille pour se payer un smartphone à prix élevé. Ainsi 18% d’entre eux sont prêts à mettre plus de 250€ contre 11% des femmes. La proportion de personnes prêtes à mettre un prix élevé dans un téléphone est également plus grande en région parisienne qu’en Province : 26% des Franciliens sont prêts à mettre plus de 250€ contre 12% des personnes interrogées en Province.

D’après l’étude de Prixtel, « c’est aujourd’hui devenu la norme de payer un forfait moins de 20 euros par mois, ce qui n’était pas le cas il y a seulement 3 ans. Après une guerre des prix initiée par l’arrivée du quatrième opérateur dans le secteur des télécommunications, désormais, pour innover, les acteurs du marché devront aller plus loin et proposer des services complémentaires à forte valeur ajoutée ».

NB : Cette étude a été réalisée par Ipsos pour Prixtel, du 30 octobre au 3 novembre 2015 auprès de 1 076 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans.