Les fréquences 700MHz ont rapporté plus à l’Etat que les fréquences 800MHz

Les fréquences 700MHz ont rapporté plus à l’Etat que les fréquences 800MHz

 
Le Gouvernement a salué hier soir le résultat obtenu à l’issue de l’enchère menée par l’ARCEP pour l’attribution des fréquences de la bande 700 MHz.
 
Il estime qu’il s’agit d’une bonne valorisation du patrimoine de l’Etat. Le prix de réserve avait été fixé à 416 millions d’euros pour chacun des 6 blocs de fréquences à attribuer, soit 2496 millions d’euros pour l’ensemble de la bande. A l’issue des enchères, les 6 blocs ont été attribués pour un prix unitaire de 466 millions d’euros, soit 2796 millions d’euros pour l’ensemble de la bande. Cette valeur est supérieure à celle obtenue en 2011 pour l’attribution de la bande 800 MHz en France qui avaient rapporté 2 639 millions d’euros. Le produit des attributions sera affecté au budget général a indiqué le gouvernement
 
Ce dernier a également rappelé les autorisations d’utilisation des fréquences qui vont être prochainement accordées aux opérateurs lauréats prévoient des obligations de couverture étendues. Les quatre opérateurs seront ainsi tenus non seulement d’équiper les territoires les plus ruraux, mais également de couvrir l’ensemble des trains du quotidien (TER, RER, Transilien) soit plus de 22000 kms de voies. 
 
Le Ministère de l’économie a expliqué que « les quatre opérateurs mobiles nationaux ont ainsi fait le choix de l’investissement, pour préparer l’avenir et répondre à un besoin toujours plus fort de l’ensemble de la population, des professionnels et des entreprises, de disposer d’un service mobile performant en tout lieu du territoire. Cette connectivité constitue l’un des piliers de la numérisation de notre économie. »