TF1 et le groupe Newen entrent en négociation exclusive. France Télévisions voit rouge.

TF1 et le groupe Newen entrent en négociation exclusive. France Télévisions voit rouge.

TF1 et le groupe Newen annoncent être entrés en négociation exclusive afin de nouer un partenariat dans le domaine de la production et de la distribution de droits audiovisuels. Dans cette perspective, « TF1 pourrait prendre une participation majoritaire dans Newen »

Newen est un acteur majeur de la production et de la distribution audiovisuelle en France avec plus de 1 300 heures de programmes produits par an au sein de ses 4 filiales Telfrance, Capa, Be Aware et 17 juin Media. Le groupe bénéficie d’un catalogue couvrant l’ensemble des genres audiovisuels : fiction, jeux, divertissement, documentaire, reportage et animation.

En France, ses productions phares incluent notamment les séries Plus Belle La Vie, Braquo, Candice Renoir, Le sang de la vigne, Nina et Versailles, ainsi que les émissions de flux Les Maternelles, L’effet Papillon, le jeu Harry, Le Magazine de la Santé et Faites Entrer l’Accusé. A l’international, Newen a bâti le réseau Newen Network qui réunit les principaux producteurs indépendants en Allemagne, Espagne, Pays-Bas et Canada.

Le groupe Newen est également présent dans les activités digitales au travers de sa filiale Neweb (on y retrouve des sites comme Zdnet, Cnet, Businessmobiles, Les Numériques, GameKult, etc).

La vie est moins belle pour France Télévisions…

France Télévisions a très rapidement réagit en publiant un communiqué. Le groupe dénonce fermement le projet de prise de contrôle de Newen par TF1.

France Télévisions rappelle que « plus des deux tiers du chiffre d’affaires de Newen sont réalisés avec notre groupe. Nous contestons que les investissements de France Télévisions, principalement financés par la contribution des citoyens par la redevance, puissent aujourd’hui faire l’objet d’une telle tractation commerciale ».

Le groupe a donc décidé de suspendre « les développements et les projets avec le groupe Newen et réserve tous ses droits à agir. Cela pose, de manière urgente et cruciale, la question d’un nouvel équilibre entre France Télévisions et les producteurs ».

Merci à Elbek