Malgré les risques, 53% des français restent accros au mobile même en traversant une route

 
Afin de mesurer les risques encourus par les piétons distraits accrochés à l’écran de leur smartphone, Ford a réalisé une étude auprès de 10 000 personnes à travers l’Europe. La plupart des utilisateurs de smartphones interrogés (57 % en Europe et 53% en France) admettent utiliser leurs mobiles lorsqu’ils traversent la route, même quand il n’y a pas de passage protégé.
 
De tous les piétons interrogés dans les 10 pays de l’étude, les Roumains sont ceux qui utilisent le plus leur smartphone en traversant la route (83 %), devant les Italiens (67 %) et les Espagnols (65 %).
 
L’étude révèle ainsi qu’en France, parmi les piétons : 
 
• 45 % poursuivent leur conversation téléphonique quand ils traversent la route (47 % en Europe)
• 28 % continuent d’écouter de la musique quand ils traversent la route (32 % en Europe)
• 13 % continuent d’envoyer des textos quand ils traversent la route (14 % en Europe)
• 6 % continuent de consulter Internet sur leur mobile quand ils traversent la route (9 % en Europe)
• 6 % continuent de consulter les réseaux sociaux quand ils traversent la route (7 % en Europe)
• 3% continuent de regarder la télévision ou des vidéos quand ils traversent la route (3 % en Europe)
• 3 % continuent de jouer à des jeux vidéos quand ils traversent la route (3 % en Europe) 
 
Les données officielles de l’Institute of Advanced Motorists (IAM), le plus grand organisme de sécurité routière indépendant en Grande-Bretagne, révèle que 23 % des accidents de la route impliquant un piéton au Royaume-Uni en 2013 ont eu lieu dans des circonstances où le piéton n’a pas bien regardé ou a été négligent.
“En ce moment, le nombre de piétons décédés augmente plus rapidement que tout autre catégorie d’usagers de la route.”, explique Sarah Sillars, Présidente directrice générale d’IAM. “Tous les usagers de la route doivent être attentifs pour minimiser l’impact de nos propres comportements, comme de ceux des autres”.
 
En France, 85 % des 18-24 ans utilisent leur smartphone en traversant
 
Sans surprise et sans grandes disparités par rapport aux moyennes européennes, les résultats de l’étude montre qu’en France les plus exposés sont les plus jeunes, accros à leur smartphone. Les 18-24 ans sont, en effet, ceux qui reconnaissent le plus utiliser leur smartphone en traversant la route (85 %). Dans cette classe d’âge, ils sont 56 % à parler au téléphone en traversant, 60 % à écouter de la musique, 29 % à envoyer des textos et 19% à consulter leurs réseaux sociaux.
 
Ils sont même 15 % à reconnaitre avoir déjà eu ou échappé à un accident à cause de ces pratiques.
 
Selon les données officielles, plus de 85 000 piétons ont perdu la vie sur les routes européennes entre 2003 et 2013 et les accidents de voiture sont la principale cause de décès chez les 18 à 24 ans.