Netflix et son arrivée chez Free : « Il reste à nous entendre sur le prix »

Netflix et son arrivée chez Free : « Il reste à nous entendre sur le prix »

De passage à Paris, Reed Hastings, le patron de Netflix, a accordé une interview au JDD. Il n’a pas souhaité commenter certains chiffres des recrutements repris dans la presse, qui vont de 200 000 à 700 000 abonnés, précisant seulement qu’il était « très satisfait des résultats en France ». Il explique que la France est un pays concurrentiel dans le domaine de la SVOD et que son « meilleur ennemi reste Canal+ » qui édite le service Canalplay. Reed Hastings évoque également l’arrivée de Molotov, une plateforme qui va proposer l’accès aux programmes de 80 chaînes. « Mais plus il y a d’acteurs, plus on parle de nous » assure le patron de Netflix.
 
Reed Hastings est également interrogé sur l’état des négociations avec Free. Il répond qu’il « reste à nous entendre sur le prix ». Mais il ne précise pas si ces négociations sont proches d’aboutir ou non. Pour rappel, il avait déjà été évoqué un blocage concernant le partage des revenus entre Free et Netflix il y a un an de cela.