Encore une antenne-relais Free Mobile qui fait peur…

Encore une antenne-relais Free Mobile qui fait peur…

Certains continuent de protester contre l’installation des antennes relais, et notamment celles de Free Mobile. Les associations de riverains et plus rarement des entreprises continuent ainsi en 2015, de protester ici et là, contre l’installation de telle ou telle infrastructure.

C’est notamment le cas dans le département de la Moselle en région Lorraine. Une antenne-pylône Free Mobile en cours d’installation, « trois paraboles pour balayer un rayon de 360° », a provoqué la mobilisation et les protestations d’Ekium, une société internationale de conseil en ingénierie (énergie, industrielle, nucléaire,…).

Emmanuel Vicchi, le responsable de l’implantation d’Ekium à St-Avold, est monté au créneau : « En se trouvant sous l’émetteur, c’est comme si nous étions sous l’œil du cyclone (…) L’Europort est vaste, pourquoi ne pas vous être implantés loin de toute activité humaine ? ».

« Le lobe sera au-dessus de votre bâtiment et le système permet de maîtriser les ondes émises et reçues » lui explique le technicien Free. « Le lobe principal ne passera pas par votre établissement. Il y aura cependant du rayonnement ». Législation à l’appui, le représentant de Free rappelle que l’autorité sanitaire, « dans son dernier rapport datant de fin 2013 conclut qu’il n’existe aucun risque avéré, ni de suspicion, dès lors que l’opérateur se trouve sous les seuils réglementaires (…) Des expertises doivent être menées dans les prochains jours afin de déterminer s’il y a danger ou non », précise le Républicain Lorrain.

En cause, l’éternel débat sur les ondes électromagnétiques… Et toujours le même refrain sur les risques des ondes électromagnétiques, le principe de précaution et l’absence d’informations sur l’installation d’une antenne, pour au final un discours annonçant une sollicitation de l’opérateur pour qu’il dépose un permis de construire que la municipalité sera dans l’obligation d’accepter…

Merci à Pchelatruite et Dede