Suspicion de censure à Canal+ : Bolloré va créer un comité d’éthique, sous le contrôle du CSA

 
Suite aux nombreux soupçons de censure dans les programmes de Canal+, le CSA a auditionné ce matin Vincent Bolloré, le président des Conseils de surveillance de Vivendi et de Groupe Canal Plus. 
 
Durant cette rencontre, il a abordé des questions relatives aux changements dans la structure capitalistique du groupe et dans ses équipes dirigeantes, à sa demande de modification de noms de chaîne, à des engagements en faveur de la création et de la diversité, à l’indépendance éditoriale et à l’exercice du métier de journaliste dans l’indépendance de l’information.
 
Le CSA a alors rappelé que son autorisation était nécessaire à la mise en œuvre de plusieurs des modifications en question. Il a cependant pris acte des engagements formulés par M. Bolloré en matière de pluralisme et de diversité à l’antenne et émis le souhait que ces engagements soient rapidement formalisés.
 
Il est ressorti de ces échanges qu’il était nécessaire de mettre en place un groupe de travail qui sera chargé d’examiner l’ensemble des conséquences que ces changements appellent quant à la régulation du groupe. Dans l’immédiat M. Bolloré s’est engagé à créer un comité d’éthique auprès de Canal+. Sa mission sera de garantir, sous le contrôle du CSA, l’indépendance éditoriale comme celle de l’information.