Xavier Niel : le réseau doit être « intelligent pour permettre les usages connectés »

Xavier Niel : le réseau doit être « intelligent pour permettre les usages connectés »

Univers Freebox vous en parlait hier, le Conseil des Entrepreneurs de la ville de Bordeaux a organisé une conférence avec Xavier Niel, co-fondateur de Free et dirigeant d’Iliad, en présence d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux et de Virginie Calmels, adjointe en charge de l’économie, de l’emploi et de la croissance durable.

Outre ses précisions concernant un éventuel smartphone estampillé Free, Xavier Niel a également évoqué, devant près de 1 600 personnes, l’Internet des Objets Connectés en expliquant que « le rôle de l’opérateur sera de faire en sorte que le réseau soit ’intelligent’ pour permettre les usages connectés ».

Un maître mot, connectivité. Cela fait plusieurs années que le fondateur de Free évoque ce phénomène grandissant. Dans ce domaine, il a d’ores et déjà investi dans plusieurs start-ups dédiées aux objets connectés.

Petit hasard du calendrier ou gros clin d’oeil à Orange ?

Un projet qui anime également Stéphane Richard. Hier, le PDG d’Orange annonçait le déploiement d’un réseau pour l’internet des objets. Ce réseau, basé sur la technologie LoRa, sera ouvert progressivement à partir du premier trimestre 2016. Orange n’est pas le seul opérateur à s’être penché sur cette technologie, puisque Bouygues Télécom est déjà sur le coup (son réseau est également basé sur la technologie LoRa).

Le réseau des objets connectés est une technologie bas débit utile pour les objets de petites tailles, et servirait dans de nombreux domaines. Dans un cadre domestique, la technologie LoRa connectera capteurs et autres appareils (permettant la détection d’incendies, le suivi de l’eau/gaz/électricité, la gestion de l’éclairage, etc). 

A un niveau plus large, la technologie serait utile dans les contrôles logistiques et industriels : gestion des stocks, traçabilité, suivi des équipements, de la température, de l’air, diagnostics des véhicules, etc).

Pour Xavier Niel, « on a encore du boulot en France »

Selon Boursier.com, Xavier Niel n’aurait plus les yeux rivés vers les Etats-Unis. Dans un premier temps, « on a encore du boulot en France. Localement, il y a encore des opportunités de croissance ». Dans un deuxième temps, « il faudra nous étendre à l’étranger (…) mais il y a d’autres Eldorado que les Etats-Unis », notamment en Suisse, ou le fondateur de Free détient l’opérateur Salt (ex-Orange Suisse).

Source : Boursier.com