« Fausse fibre » de Numéricable : Free évoque la possibilité de ne plus participer au plan France THD si la situation persiste

« Fausse fibre » de Numéricable : Free évoque la possibilité de ne plus participer au plan France THD si la situation persiste

 
Cela fait des mois que Free (mais également Orange), dénonce l’utilisation du mot « fibre » par Numéricable, en particulier dans ses publicités. Contrairement à ses concurrents, le câblo-opérateur n’amène pas la fibre jusque dans le logement de ses abonnés mais uniquement jusqu’au dernier répartiteur (FTTLA). Ensuite, c’est le réseau câble coaxial existant qui est utilisé. 
 
Lors de la conférence de présentation des résultats d’Iliad, Maxime Lombardini a été interrogé par 01Net à ce sujet. « Nous souhaitons que l’arrêté qui encadre la communication sur le réseau cuivre soit étendu aux autres réseaux fixes : c’est-à-dire le câble et la fibre », a expliqué le directeur général d’Iliad, faisant allusion à l’arrêté du 3 décembre définissant l’usage du mot « fibre ».
 
Exaspéré par cette situation et par ce que déployer un réseau FTTH coûte beaucoup plus cher qu’un réseau FTTLA, Maxime Lombardini a même évoqué « la possibilité de remettre en cause la participation de Free au Plan France Très Haut Débit », rapporte 01Net, c’est-à-dire ses engagements auprès de l’Etat pour le déploiement de la fibre.