Comparaison de la couverture 4G de Bouygues Télécom, Free, Numericable-SFR et Orange

Comparaison de la couverture 4G de Bouygues Télécom, Free, Numericable-SFR et Orange

Les opérateurs de téléphonie mobile doivent intensifier leurs déploiements s’ils souhaitent rester dans la course. Annoncé de matin en même temps que le chiffre d’affaires, le réseau mobile 4G de Numericable-SFR couvre 58% de la population, soit une augmentation de 8 points depuis le début de l’année 2015. L’objectif de fin d’année reste de 65 à 70% et de 90% en 2017 pour Numericable-SFR. De son côté, avant-hier, Orange annonçait 76.5% de couverture en 4G.

Comparatif du pourcentage de population couverte chez les différents opérateurs :

-  1. Couverture Orange : 76.5% de la population en 4G.

-  2. Couverture Bouygues Télécom : 72% de la population en 4G

-  3. Couverture SFR-Numericable : 58% de la population en 4G

-  4. Couverture Free Mobile : "entre 33% et 60%" de la population en 4G.

En tête, on retrouve donc Orange et Bouygues Télécom avec 76.5% et 72% de la population couverte en 4G. SFR annonçait quant à lui 58% de couverture 4G. Du côté de Free, l’opérateur maintient ses objectifs de déploiement. L’opérateur couvre actuellement 78% de la population avec son réseau mobile 3G. La migration des sites 3G en sites 4G est relativement facile. Pour autant, il n’y a aucun chiffre de couverture officiel pour juillet. Lors de la convention Free, Maxime Lombardini s’est contenté de nous répondre que la couverture de la population se situe entre 33% (chiffre annoncé par l’ARCEP pour décembre 2014) et 60%, chiffre que Free Mobile souhaite atteindre pour la fin de cette année.

Par ailleurs, Free a réalisé différents tests en 4G sur la fréquence 1800 MHz et poursuit son déploiement (notamment à Paris). Ces fréquences auront pour objectif d’améliorer la couverture 4G de Free sur le territoire (car elles portent plus loin que la fréquence 2600 MHz).

De plus, l’utilisation de la 4G sur la bande 1800 MHz permettra également aux iPhone 5 de profiter de la 4G Free Mobile. Mieux encore, en agrégeant les fréquences déjà utilisées par Free, celles-ci pourraient être employées pour déployer la 4G+, comme ce fût le cas à Montpellier.