Salt, l’opérateur Suisse de Xavier Niel, se sépare de la moitié de ses directeurs

Salt, l’opérateur Suisse de Xavier Niel, se sépare de la moitié de ses directeurs

Un "Salt" coup pour l’opérateur suisse ? Salt (ex-Orange Suisse) se sépare de la moitié de son équipe dirigeante. Au 1er juillet, le directeur commercial, le directeur financier et le directeur des opérations clients, quitteront l’entreprise racheté et totalement transformé par Xavier Niel (le fondateur de Free).

Les trois directeurs auraient pris cette décision suite au rachat de Salt « par le magnat français Xavier Niel, son refinancement puis son changement d’identité en avril ». Selon une porte-parole du groupe citée sur le site Blick, repris par Bilan.ch, « il ne s’agit en aucun cas d’une éviction. Les trois ont fait cette démarche de leur plein gré (…) dans de très bons termes ».

De bons chiffres au 1er trimestre 2015

Pour information, au cours du 1er trimestre 2015. Salt a attiré 19 000 nouveaux clients par rapport à l’année dernière sur la même période. Le chiffre d’affaires total a enregistré une croissance de 3.3%, grâce essentiellement à la possibilité de payer par mensualités (disponible depuis septembre 2014) qui a entraîné une augmentation des ventes d’appareils.

Avec une hausse de 12.5%, l’EBITDA ajusté a bénéficié de la réussite commerciale continue des paquets de données de prix moyen à supérieur dans les nouveaux contrats, de marges plus élevées et d’un abaissement des coûts.

L’opérateur de Xavier Niel poursuit aussi le déploiement rapide de la 4G et de la 4G+. Fin mars 2015, 92% de la population suisse était couverte par le réseau 4G, l’objectif étant d’atteindre 96% d’ici la fin de l’année.

Concernant la 4G+, il est prévu qu’elle soit disponible dans les grandes villes avant fin 2015. Salt est le seul opérateur à offrir la 4G ultra-rapide sans frais supplémentaires à tous ses clients, titulaires d’un abonnement ou d’une offre PrePay, sans modification obligatoire de l’abonnement. 

Merci à Lennart sur FreeZone