Stéphane Richard souhaite voir le nombre d’opérateurs télécom diminuer en France

Stéphane Richard souhaite voir le nombre d’opérateurs télécom diminuer en France

 
Stéphane Richard était l’un des invités de la conférence Digiworld Future 2015 organisée par l’IDATE. A cette occasion, il a plaidé pour que la consolidation du secteur des télécoms se poursuive en France, après l’absorption de SFR par Numéricable. "La taille du marché français plaide plutôt pour un marché à trois, compte tenu des investissements qu’il faut faire, de la convergence fixe-mobile, mais ça prendra peut-être un certain temps à se mettre en place", a-t-il expliqué. Et de mettre en comparaison "des marchés qui sont infiniment plus important que les plus grands pays européens" et ou "il y a beaucoup moins d’opérateurs"  : 3 en Chine, 3 au Japon, 4 aux Etats Unis. "Cette logique de consolidation est à l’oeuvre partout (…) on se demande pourquoi la France serait une exception à cette logique de consolidation", a assuré Stéphane Richard
 
Le PDG d’Orange est également revenu sur l’arrivée de Free Mobile, en expliquant que depuis, les prix de la téléphonie mobile en France ont baissé de 42%. "Il y a eu des baisses de prix très importantes, tant mieux, je pense qu’on est maintenant sur un plateau". Mais "aujourd’hui, on est arrivés à un seuil, c’est toute l’économie du système, toute l’économie numérique qui serait menacée si on allait plus loin dans cette logique", a-t-il averti.
 
Stéphane Richard a donc une position opposée à celle d’Emmanuel Macron qui avait estimé dans Les Echos que "l’heure n’est pas à la concentration entre opérateurs mais à l’investissement". Dans tous les cas, pour qu’il y ait concentration, il faudrait qu’une de acteurs français soit en vente, ce qui ne semble pas le cas, du moins officiellement.
 
Source : AFP