Réseau 4G Free Mobile : ARCEP et ANFR annoncent des résultats qui semblent contradictoires et qui pourraient bien arranger Free

Réseau 4G Free Mobile : ARCEP et ANFR annoncent des résultats qui semblent contradictoires et qui pourraient bien arranger Free

 
L’ANFR a publié hier son bilan du déploiement de sites 4G parau 1er juin qui montre que Free se place en 3ème position, devant SFR. L’Agence Nationale des fréquences a publié le classement suivant :
 
1. Orange (7 480 sites) 
2. Bouygues Telecom (6 637 sites) 
3. Free Mobile (3 678 sites) 
4. Numéricâble-SFR (3 475 sites)
 
 
Des chiffres qui semblent donc en contradiction avec ceux publiés il y a quelques jours par l’ARCEP et qui montrent que le réseau 4G de Free se place en dernière position, avec 33% de la population couverte, et SFR en 3ème position avec 53%
 
 
Pour autant, ces deux bilans ne sont aucunement contradictoires. Tout d’abord, bien sûr, l’ANFR fait le bilan du nombre de sites/antennes, et l’ARCEP celui de la couverture. Et Free ne disposant que de fréquences hautes (2,6 GHz), chacune d’elle couvre moins que les antennes 800 MHz principalement déployées par SFR.
 
Mais ce n’est cependant pas la raison principale de la différence apparente entre les chiffres de l’ANFR et de l’ARCEP. Beaucoup ont noté que les dates de ces 2 études n’étaient pas les mêmes : l’ARCEP a fait ses mesures au cours du mois de décembre 2014 et l’ANFR a fait un pointage au 1er juin 2015.
 
Free Mobile a presque doublé le nombre de ses sites 4G depuis les meures de l’ARCEP
 
5 mois de différence peuvent paraitre anodins, sauf qu’ils changent tout. En effet, durant cette courte période, Free a redoublé d’effort pour déployer son réseau, en particulier 4G. Ainsi au 1er décembre 2014, Free Mobile disposait de 1923 site 4G actif et au 31 decembre 2099 site 4G actif (c’est au cours de ce mois que l’ARCEP a réalisé ses mesures sur le terrain). Mais au 1er juin, Free Mobile a presque doublé ce chiffre, avec 3678 sites 4G actifs.
 
On comprend donc tout de suite que la réalité de la couverture de Free Mobile de décembre 2014 n’a plus aucun lien avec celle du 1 juin 2015, puisqu’il a déployé 1700 sites supplémentaires. Mettre en parallèle les données de l’ANFR du 1er juin avec les données de l’ARCEP de décembre n’a donc aucun sens.
 
En décembre, Free Mobile avait beaucoup moins de sites 4G que SFR, il en a désormais davantage 
 
La comparaison a également été faite avec le réseau de SFR, beaucoup se demandant qui de Free ou SFR était vraiment 3ème sur la 4G. Mais là encore, la réalité de décembre 2014, n’a rien à voir avec celle d’aujourd’hui. En effet, au cours du mois de décembre, SFR avait autour de 2800 sites actifs, soit environ 800 de plus que Free Mobile. Une avance en nombre de sites qui correspondait bien à une couverture plus importante pour SFR que pour Free (sans compter que SFR bénéficie aussi de l’itinérance 4G sur une partie du réseau de Bouygues Telecom). Or, en ce 1er juin, Free Mobile a non seulement rattrapé SFR en nombre de sites, mais l’a même dépassé. Free Mobile compte ainsi aujourd’hui 3678 site 4G contre 3475 pour SFR, soit environ 200 de plus.
 
On le voit bien, il n’est pas possible aujourd’hui de savoir quelle est la couverture de Free, et a fortiori la différence de couverture entre SFR et Free Mobile, puisque les chiffres de l’ARCEP ne reflètent pas la réalité de juin 2015, mais celle de décembre 2014, qui est complètement différente, en particulier pour Free. 
 
Des études qui pourraient aller dans le sens de Free
 
Pour autant, Free pourrait bien se servir de cette apparente différence entre les 2 études pour défendre sa cause afin de bénéficier des fréquences 700 Mhz dont l’appel à candidature approche. Il pourra montrer, grâce aux chiffres de l’ANFR, qu’il investit bien dans son réseau, et même davantage que SFR, mais que malgré cela, l’ARCEP montre que son réseau est moins couvrant. La seule solution serait alors de bénéficier de fréquences basses…

 Les données publiées par l’ANFR au 1er décembre et au 1er janvier :