La consommation de données sur les réseaux mobiles a doublé. Plus de 305 000 téraoctets en 2014 !

La consommation de données sur les réseaux mobiles a doublé. Plus de 305 000 téraoctets en 2014 !

Avec la généralisation des offres d’abondance sur le marché mobile, la consommation de téléphonie mobile vient concurrencer et se substituer en partie aux communications émises depuis les postes fixes, tandis que la consommation de données mobiles explose en 2014 d’après le dernier observatoire annuel du marché des communications électroniques en France publié par l’ARCEP

Le trafic téléphonique sur les réseaux mobiles continue de croître (147 milliards de minutes, +7,0% en un an). A l’inverse, le trafic téléphonique depuis les lignes fixes (91,6 milliards de minutes) atteint son plus bas niveau depuis 1998.

De plus, la consommation de données sur les réseaux mobiles (305 276 Téraoctets) a doublé par rapport à l’année précédente (155 278 Téraoctets). Les réseaux mobiles de nouvelle génération sont de fait utilisés par de plus en plus de consommateurs : un peu plus d’une carte SIM sur deux (54%) pour les réseaux 3G et une sur sept (14%) pour les réseaux 4G à la fin de l’année 2014 (cartes MtoM incluses).

La consommation moyenne de données de 359 mégaoctets par mois et par carte SIM (hors MtoM), est en hausse, et a quasiment doublé en un an. Le nombre de SMS envoyés augmente également par rapport à 2013.

 

L’ensemble du trafic téléphonique fixe et mobile décroît pour la première fois (-0,9% en un an). La progression de la voix sur les réseaux mobiles ne compense pas la baisse du trafic fixe entamée en 2013 (-11,8 milliards de minutes en 2014). Le trafic fixe atteint ainsi son plus bas niveau depuis 1998. Le volume de communications au départ des téléphones mobiles s’élève à 147 milliards de minutes en 2014 en croissance de 7,0% sur un an. Toutes les destinations d’appels participent à cette croissance, grâce notamment à la généralisation des offres d’abondance des opérateurs.

Nombre d’abonnements aux services mobiles et fixes

Le nombre d’abonnements aux services mobiles et aux services fixes à haut et à très haut débit continue de s’accroître (+4,1% en un an). Le nombre d’abonnements à l’internet fixe atteint 26,1 millions à la fin de l’année 2014, en croissance de 990 000 en un an, entièrement portée par le THD (3,1 millions d’abonnements en 2014).

Le nombre d’abonnements à un service téléphonique sur les lignes fixes (38,8 millions à la fin de l’année 2014) baisse continûment depuis 2010 (- 270 000 abonnements en 2014). En effet, les clients choisissent de plus en plus de souscrire à un abonnement en voix sur large bande (24,8 millions, en croissance de 5,5% en un an) et de ne pas conserver l’abonnement RTC en supplément. Hors cartes machine to machine (MtoM), le nombre de cartes mobiles atteint 71,7 millions (+2,5% en un an).

Le nombre d’abonnements et forfaits augmente de +2,9 millions en un an tandis que le marché des cartes prépayées est en repli depuis le milieu de l’année 2012 (-1,2 million en 2014).