On n’est plus des pigeons : « Orange et Free brident un peu le réseau des utilisateurs Free » en itinérance

On n’est plus des pigeons : « Orange et Free brident un peu le réseau des utilisateurs Free » en itinérance

Quels sont les limites des forfaits illimités ? Est-ce Free et Orange brident le réseau des abonnés Free Mobile en itinérance ? Ce sont les questions que posent « On n’est plus des pigeons ». L’émission s’est interrogée sur le sujet et a donc enquêté sur les forfaits illimités qui sont en fait plus limités qu’ils n’y paraissent… Limités dans le nombre de destinataires, limités dans le temps d’appel maximum par appel, limités dans le quota de data, etc.

« Pour éviter l’utilisation de la ligne comme un baby-phone, l’opérateur peut bloquer les communications au bout de deux heures d’appel. Il peut également restreindre le nombre de destinataires à 99 par mois pour éviter la revente de minutes, et enfin les SMS peuvent aussi être limités pour éviter l’envoi massif de spams ». Toutes ces limitations proviennent tout droit des recommandations du CNC.

Bridage en itinérance Orange, action collective contre Free Mobile

Free Mobile est évoqué à plusieurs moments, et notamment sur des problèmes « de limitation de débit internet ». Un test grandeur nature a été réalisé à La Défense (92) avec une carte SIM Orange et une carte SIM Free Mobile (en itinérance pendant le test. Les abonnés basculent régulièrement en itinérance dans ce quartier d’affaires. Free Mobile dispose de trois sites activés contre une dizaine pour Orange).

ONPDP : « Est-ce Free bride son débit internet afin de ne pas exploser sa propre facture ? »

D’après le directeur associé de 4GMark (interviewé dans le reportage), le résultat est sans appel, « On est sur un usage qui n’est pas possible […] On peut parler de bridage », en itinérance Orange. Ne sachant pas exactement si vous serez dans une zone d’itinérance ou non, en s’abonnant chez Free, « vous allez avoir une chance sur deux d’être satisfait ou relativement limité ».

Pour le vendeur d’une boutique de téléphonie mobile, le bridage provient des deux opérateurs. « Ca marche des deux côtés. A la fois, Orange et Free brident un peu le réseau des utilisateurs Free. Orange, pour privilégier ses propres clients… et Free pour éviter de payer trop cher Orange ».

On apprend notamment que le site d’actions collectives, « Action Civile a mis en place une action qui réunit quasiment 10 000 abonnés à Free qui souhaitent demander réparation et le remboursement d’une partie du forfait sur toute la durée de l’abonnement ».

Vous pouvez également revoir ce reportage sur le Replay de Freebox TV ou directement sur le site de la chaîne.