Observatoire de l’ARCEP : les forfaits mobiles sans engagement ont toujours la côte

Observatoire de l’ARCEP : les forfaits mobiles sans engagement ont toujours la côte

L’ARCEP a publié les résultats de l’observatoire du marché des communications électroniques (services mobiles) en France pour le 1er trimestre 2015.

Le nombre total de cartes SIM sur le marché français y compris les cartes MtoM (généralement utilisées pour équiper les flottes de véhicules, les machines, etc), s’élève à 80 millions à fin mars 2015. La croissance est de 2,5 millions de cartes en un an et de 118 000 sur le trimestre. L’autorité de régulation note une baisse du nombre de cartes SIM classiques au premier trimestre 2015. Au 31 mars 2015, le nombre de cartes SIM (hors MtoM) en service en France s’élève à 71,3 millions, en baisse de 361 000 cartes par rapport au 31 décembre 2014.

En évolution annuelle, le nombre de cartes augmente néanmoins de 1,1 million, soit un rythme plus faible qu’en 2014 (+1,5% au premier trimestre 2015 contre +3% en moyenne en 2014). Le nombre de cartes actives (68,5 millions) baisse de 85 000 cartes par rapport au précédent trimestre et confirme la progression du taux d’activité (96,1%, soit +0,4 point par rapport à décembre 2014).

La croissance du nombre de forfaits est plus faible avec une progression de 414 000 cartes sur le trimestre contre un peu plus de 700 000 en moyenne en 2014. Par ailleurs, la baisse du nombre de cartes prépayées s’est nettement accentuée sur les deux derniers trimestres (-775 000 au premier trimestre 2015 après -532 000 au quatrième trimestre 2014 contre -28 000 au troisième trimestre 2014). Enfin, le nombre de cartes SIM internet, en croissance jusqu’ici, recule de 161 000 au premier trimestre 2015 en métropole, que ce soit sur le segment des cartes post-payées ou celui des prépayées.

En métropole, 61,4 millions de cartes en service sont souscrites auprès des opérateurs de réseau, et 7,2 millions auprès d’opérateurs virtuels (MVNO). Le recul du nombre de cartes touche dans les mêmes proportions les opérateurs de réseau et les MVNO. De fait, la part de marché des MVNO est stable par rapport au trimestre précédent (10,5%, -0,1 point).

Les SIM sans engagement ont toujours la côte : +2.3 points en un trimestre et +8.2 points en un an.

Le nombre de cartes SIM sur le marché résidentiel diminue en métropole (60,8 millions au 31 mars 2015 en baisse de 445 000 par rapport au 31 décembre 2014) et ce après une augmentation continue depuis le milieu de l’année 2013.

A contrario, sur le marché des entreprises le nombre de cartes reste croissant (+84 000 cartes sur le trimestre). La part des forfaits résidentiels libres d’engagement, c’est-à-dire les abonnements souscrits sans durée d’engagement et ceux dont la période d’engagement est terminée, progresse de 2,3 points en un trimestre et de 8,2 points en un an (58,5%).

Dans les départements et collectivités d’outre-mer, le nombre de cartes SIM en service est stable (2,7 millions au 31 mars 2015).

Autre point à noter, le nombre de cartes MtoM atteint 8,7 millions au 31 mars 2015. L’accroissement trimestriel, +479 000 cartes, est plus vif qu’en 2014 où il était en moyenne d’environ +350 000. Le rythme de croissance annuelle reste fort avec environ +1,5 million sur les quatre derniers trimestres. 

Source : ARCEP / Observatoire des marchés des communications électroniques (services mobiles) – T1 2015.