Bouygues Télécom se félicite d’avoir dégroupé 1000 NRA… en 7 ans

Si Bouygues Télécom peut se targuer d’avoir fait bouger le secteur des offres fixes ces deux dernières années, il est par contre un domaine où il est très en retard par rapport à ses concurrents, à savoir le dégroupage.
 
Alors que Free a dégroupé 7217 NRA en 14 ans, et SFR 6807 sur la même periode, Bouygues Télécom n’a dégroupé que 1000 NRA, en 7 ans (l’opérateur a lancé ses offres ADSL en 2008). Autant dire que le dégroupage est le parent pauvre de l’opérateur. Ce dernier vient pourtant de communiquer sur le franchissement de ce cap de 1000 NRA en annonçant "ADSL : plus de 1 000 NRA déjà dégroupés pour #NosClientsDabord"
 
Et d’expliquer : "Initialement, Bouygues Telecom a choisi de dégrouper les zones à forte densité. Mi-2014, près de 11,5 millions de foyers dépendaient de l’un des 700 NRA déjà dégroupés.
 
Depuis, Bouygues Telecom a lancé un vaste programme pour :
● dégrouper plus de villes, dans des zones de population moins denses ;
● augmenter le débit ADSL / VDSL dans des zones déjà dégroupées.

Lors des six derniers mois, près de 300 NRA ont été concernés par ce programme. Cette forte progression a permis de passer la barre des 1 000 NRA dégroupés par Bouygues Telecom début avril 2015 ! Ainsi, plus d’un million et demi de foyers supplémentaires peut désormais bénéficier des offres et tarifs de Bbox les plus intéressants. 

Dans les zones non encore dégroupées par Bouygues Telecom (appelées “zones étendues”) les clients Bbox payent 8€ de plus [NDLR : soit 33,99€ pour la Bbox Miami et 27,99€ pour la bbox de base], chaque mois. Bien sûr, si leur NRA vient à être dégroupé, la facture mensuelle sera réduite de 8€, automatiquement et toujours sans engagement 🙂

C’est ça, l’effet #NosClientsDabord !"