Le gouvernement veut couper les vivres des sites de piratage en interdisant le paiement en ligne

Le ministère des Finances et le ministère de la Culture ont tous deux annoncé leur souhait d’empêcher le paiement en ligne sur les sites de streaming ou de téléchargement proposant des œuvres de manière illégale. Selon l’AFP, une mission confiée à l’Inspection générale des finances et au Centre National du Cinéma (CNC) a été lancée le 14 avril. Elle « consistera à élaborer, d’ici le mois de juin, une charte visant à empêcher l’usage de moyens de paiement dématérialisés aux sites qui violent les droits d’auteur » ont indiqué les deux ministères dans un communiqué commun. Ils ont également ajouté que « cette initiative […] devrait permettre d’assécher les modes de financements des sites spécialisés dans la contrefaçon d’œuvres sur internet ». La charte concernera en effet les acteurs du paiement en ligne, tels que Visa ou PayPal.

 
A savoir que le lancement de cette mission arrive trois semaines après la signature au ministère de la Culture d’une charte dans laquelle les acteurs de la publicité s’engagent à ne plus placer d’annonces publicitaires sur les sites illicites, rappelle l’AFP.