Sigfox répond à l’initiative de Bouygues de se lancer dans l’internet des objets


Il y a quelques jours, Bouygues Telecom annonçait se lancer dans l’internet des objets, avec un projet basé sur la technologie LoRa. Via un communiqué, l’opérateur indiquait quelques domaines d’applications, et annonçait déployer son réseau sur 15 000 sites pour couvrir quelques 500 communes.

Problème, le leader du domaine Sigfox n’entend pas se laisser voler la part du lion. La société toulousaine, spécialisée dans l’internet des objets, a réagi aux projets de Bouygues Telecom. Il faut dire que l’entreprise créée en 2009 rencontre un franc succès, et propose ses services en France ainsi que dans plusieurs pays européens.

Sigfox s’estime quelque peu déçue que Bouygues ait choisi le réseau LoRa plutôt que le leur : « Ils auraient été certainement plus éclairés de travailler de concert avec (nous) comme le font aujourd’hui de nombreux opérateurs télécoms. (Nous) allons continuer à annoncer l’ouverture de nouveaux pays pour des couvertures nationales, à défaut de quelques villes françaises… » met en avant le directeur marketing Thomas Nicholls, « Ils n’ont jamais testé Sigfox, car ils n’auraient pas choisi LoRa ».

Ce qui n’empêche pas Sigfox de minimiser le potentiel de Bouygues dans le domaine de l’internet des objets : « l’IoT et les milliards d’objets à connecter requièrent une technologie plus aboutie, et surtout ne peut dépendre d’un fournisseur de composants, car dans cette industrie le multi-sourcing sera obligatoire ». L’entreprise se targue en effet de connecter « absolument tous les objets, quel que soit leur constructeur ».

Thomas Nicholls met aussi en avant le fait que Bouygues aurait à déployer encore plus d’antennes LoRa que d’antennes LTE. « Avec LoRa, Bouygues se lance dans une impasse ».

 

Source : La Tribune