Cession de Dailymotion par Orange : Emmanuel Macron préférerait un partenaire européen


Mi-mars, Orange prévoyait de céder 49 % des parts de Dailymotion au groupe hongkongais PCCW. Ce dernier aurait proposé une offre plus ou moins équivalente à 250 millions d’euros. Il n’était pas encore question de négociations exclusives selon Orange, qui déclarait que « des discussions se poursuivent avec différents partenaires, le groupe n’est pas en négociation exclusive avec l’un d’eux ». L’opérateur examinait aussi des partenariats avec Microsoft ou encore SoftBank.

C’est sans compter l’aval du ministre de l’Economie, qui finalement s’oppose à ce genre de négociations. Tout du moins avec des entreprises non européennes. « Nous avons demandé à Orange de prendre en compte les éléments de la souveraineté numérique européenne », indiquait Emmanuel Macron au journal Le Monde. Une affirmation dans la logique actuelle, à l’heure où les acteurs du numérique mettent tout en œuvre pour faire de l’Europe un épicentre culturel et technologique. « L’Europe a besoin d’une stratégie numérique ambitieuse dans les prochaines années, fondée sur un marché européen plus intégré » faisaient valoir Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel lors du conseil des ministres franco-allemand organisé hier soir à Berlin.

Emmanuel Macron garde la position tenue par Arnaud Montebourg en 2013, qui avait bloqué la vente de plus de 50 % du capital de Dailymotion à Yahoo !, une transaction de près de 300 millions de dollars. Parmi les candidats potentiels au rachat, on trouve les groupes allemands Axel Springer et Bertelsmann, mais aussi des français comme Vivendi ou Allociné. Cependant M. Macron ne s’opposerait pas au conseil d’administration d’Orange tant que ce dernier ne cède pas plus de 50 % du capital de Dailymotion.

 

Source : Les EchosLe Monde