Broadcom détaille le processeur de la Freebox mini 4K

Broadcom détaille le processeur de la Freebox mini 4K


La nouvelle Freebox mini 4K peut diffuser des flux en… 4K, aussi appelée « Ultra Haute Définition », pouvant afficher des vidéos allant jusqu’à une résolution de 3 840 x 2 160 pixels. Une prouesse rendue possible par le dernier SoC (System on a Chip) de Broadcom, faisant de la Freebox mini 4K la première box UHD.

Ce SoC, sobrement nommé « BCM7252 » propulse un processeur dual-core, et intègre la première puce graphique OpenGL ES 3.1 dite « high-performance GPU », pouvant supporter les flux vidéo 4Kp60 HEVC. Le chipset est aussi équipé pour gérer des périphériques de qualité, mais qui ne sont pas exploités par la Freebox mini 4K, comme le support USB 3.0 ou encore l’interface PCIe. C’est tout ce système qui permet à la Freebox mini 4K de pouvoir « livrer aux abonnés un contenu éclatant, finement détaillé et vivant, que ce soit à la demande ou préenregistré ».

La Freebox mini 4K intègre aussi un chipset « BCM43570 », contenant le contrôleur Bluetooth de la télécommande.

« Avec Android TV, le dispositif de Broadcom, et les appareils connectés permettent à la Freebox d’apporter d’intéressants contenus 4K à leurs abonnés, en plus de tous les avantages de l’écosystème Android », indique le vice-président marketing de Broadcom, Rich Nelson, qui se dit « très heureux de travailler avec Free sur cette plate-forme révolutionnaire. »

Caractéristiques détaillées du SoC BCM7252 « ultra HD » :

• Processeur dual-core hautes-performances Brahma15 10.5K DMIPS CPU.
• GPU 3D OGLESS3.1
• Décodeur HEVC 4Kp60 (ou quad 1080p60), et encodeur dual HD AVC
• Périphériques et connectivités hautes-performances, incluant USB 3.0, PCIe, Gigabit Ethernet
• Interface mémoire vive DDR3/DDR4