Moody’s s’inquiète des propositions de transaction “agressives” de SFR-Numericable

 
"A vouloir toucher le soleil, on finit par se brûler les ailes". Patrick Drahi se prend-il pour Icare, multipliant les offres de rachats, basé sur de l’endettement. 
 
Pour Moody’s cette situation va trop loin. L’agence de notation menace de dégrader une nouvelle fois la note de SFR-Numericable. En cas de dégradation de sa note, SFR-Numericable serait qualifié d’investissement à risque.
 
La goutte d’eau est selon Moody’s la proposition de rachat des 20 % de SFR-Numericable détenus par Vivendi. La semaine passée, Patrick Drahi annonçait être prêt à lâcher 3.9 milliards d’euros pour racheter les parts de Vivendi. 
 
C’est sans compter avec les rumeurs de rachat de Bouygues Télécom pour lequel, la maison-mère de SFR-Numericable serait prête à s’endetter de 8 milliards d’euros.
 
Pour Moody’s, le rachat des actions SFR-Numericable présente des "incertitudes significatives" d’autant que l’agence de notation qualifie "d’agressive" ce potentiel accord. Pour elle, l’acquisition de SFR n’ayant été finalisée que récemment, Numericable devrait plutôt se concentrer sur l’intégration des actifs rachetés.
 
Si la menace d’une dégradation plane sur la tête de SFR-Numericable, Moody’s n’annonce "pas de pression à court terme" de la part de son agence, la sonnette d’alarme est néanmoins tirée.
 
Source : AFP