700 MHz : le président du CSA estime que “le sujet est grave et le temps est compté”

700 MHz : le président du CSA estime que “le sujet est grave et le temps est compté”

Après Sebastien Soriano la veille, c’est au tour d’Olivier Schrameck, Président du CSA, d’être auditionné par la Commission Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat ainsi que le président de la Commission des Affaires Economiques sur le sujet du transfert de la bande 700 MHz.

Pour le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, "le sujet est grave et le temps est compté." Le transfert des fréquences dédiées à la TNT à destination des opérateurs télécom est un "sujet d’une extrême importance" car il prévoit une reduction de 30 % du spectre hertzien pour la TNT. Les chaînes TNT vont donc devoir abandonner le MPEG2 pour un passage au tout MPEG4 en avril 2016.
 
Le régulateur de l’audiovisuel a déjà de son côté lancé une Consultation Publique sur ce dossier jusqu’au 23 février pendant que la Commission de Modernisation Audiovisuelle a également été saisie pour avis.
 
Il estime ainsi nécessaire la mise en place d’un "plan d’accompagnement" comme "préalable nécessaire au passage au tout MPEG 4 afin qu’aucun foyer ne souffre d’un écran noir." Ce changement devra ainsi, selon lui, s’accompagner d’un volet communication à destination du grand public sur la nécessité d’un adaptateur, d’un volet social pour aider à l’équipement et d’un volet financier pour compenser les coûts induits. 
 
Olivier Schrameck a également rappelé le risque de brouillage provoqué par "les nouveaux utilisateurs de la bande 700." Il a ainsi évoqué la nécessité d’avoir recours à une reception de la TNT par satellites dans certains foyers.
 
Le président du régulateur audiovisuel rappel pour finir "le besoin de visibilité de toutes les mesures réglementaires et législatives" de façon à ce que le CSA puisse "arrêter ses propres choix."
 
Source : Satellifax