USA : le régulateur des télécoms américain promet la neutralité du net

USA : le régulateur des télécoms américain promet la neutralité du net


Bonne nouvelle concernant la neutralité du net
, la
Federal Communications Commission (équivalent de l’ARCEP aux Etats-Unis) a plaidé hier en faveur de "l’utilité publique" d’internet. Le président du régulateur américain des télécoms annonce "des règles contraignantes et explicites qui interdiront de faire payer pour acheminer de manière prioritaire des contenus et des services légaux, les bloquer ou les ralentir". Ces mesures s’appliqueront aussi pour la première fois aux réseaux mobiles.

Pour Tom Wheeler, le président de la FFC, le monde sera meilleur lorsque force de rixes judiciaires, les fournisseurs d’accès à internet se verront descendus au rang de fournisseurs de services publics, régulés par la FFC elle-même. Ces mesures pour "mettre en place en appliquer des protections pour un internet ouvert" seront "les plus fortes jamais proposées par la FFC", promet M. Wheeler.

 


Tom Wheeler, président de la Federal Communications Commission
 

Ce nouveau rapport prévoit de faire tomber Internet sous le Communications Act, un texte voté en 1934 qui assure un accès libre aux services de télécommunication, a l’opposé de toute idée de blocage, ralentissement ou tout projet de "route prioritaire". La proposition sera voté par les autres membres de la FCC le 26 février prochain, mais pourra toujours être remise en cause par le Congrés.

En novembre, le président Barack Obama avait même lâché que la neutralité du net était une condition sine qua non à la bonne santé de l’économie américaine, car favorable à l’innovation.

Pendant ce temps, dans "Grand Jury RTL LCI Le Figaro", Stéphane Richard veut proposer "des qualités de service différenciées avec des prix différenciées comme cela existe dans n’importe quel autre secteur."

 

Source : Wired.com