Cuba : les négociations avec les USA ne font pas les affaires d’Orange

 
Après des décennies de froid entre les deux pays, Barack Obama a annoncé le mois dernier son intention de lever l’embargo qui pèse sur Cuba. Le président américain a également placé cette réconciliation naissante sous le signe d’un nouveau développement économique entre les deux pays, en particulier son intention d’y développer des télécommunications et l’internet entre les deux pays. 
 
Voila qui ne fait pas le bonheur d’Orange. En effet l’opérateur français a signé en 2014 un accord confidentiel avec le seul opérateur à Cuba, Etecsa. Selon l’Express, le contrat comprendrait la vente de son savoir faire, services, produits et tarifs au seul opérateur de l’Ile.
 
Pour le moment Cuba est très en retard sur internet et n’est connecté au World Wide Web que par un câble qui le relie au Vénézuéla. Les débits proposés sont peu élevés et les tarifs prohibitifs limitant l’accès à internet à la majorité de la population de l’Ile.
 
Le retour des Etats-Unis du côté de La Havane pourrait bien tout changer à ce monopole bien établi et qui fait les affaires d’Orange. Du côté de l’opérateur français, Stéphane Richard se veut néanmoins rassurant : 

"J’avais fait le déplacement à Cuba il y a deux ans de cela pour rencontrer les dirigeants d’Etecsa,il n’y a aucune raison pour que les changements de la politique américaine remettent en cause nos négociations". 
 
 
Source : l’Express