La mise aux enchères sur les 700 Mhz contrarie Stéphane Richard

La mise aux enchères sur les 700 Mhz contrarie Stéphane Richard

 

"On va devoir une nouvelle fois être les banquiers de l’État, car on ne pourra pas utiliser ces fréquences avant plusieurs années", explique Stéphane Richard, déçu. En effet selon lui la procédure d’attribution des blocs de la bande des 700 Mhz survient trop tôt.

À l’occasion de la présentation de ses vœux, le patron d’Orange n’a pas caché son mécontentement. En effet, le businessman pourrait bien être obligé de lâcher plusieurs centaines de millions d’euros pour des fréquences qui n’auront pas d’utilité réelle avant 2020.

"Le calendrier est prématuré, mais on fera avec", peste le patron, avant de poursuivre tout décontracté : "On verra qui a les moyens de faire un gros chèque"

Les enchères sur la bande des 700 Mhz sont confirmées par Matignon pour fin 2015. "Le calendrier est maintenant fixé, puisque l’ARCEP lancera la procédure pour l’attribution des fréquences dès l’année prochaine. Et ce délai est, pour ce qui me concerne, impératif", avait annoncé François Hollande en décembre dernier.

 

Source : NUMERAMA