La réquête en annulation rejetée, Stéphane Richard reste mis en examen

 
Dans l’affaire de l’arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais, Bernard Tapis, Stéphane Richard et les trois autres protagonistes mis en examen pour escroquerie en bande organisée avaient déposé une requête en annulation.
 
Ce jeudi 15 janvier, la cour d’Appel de Paris a rejeté les demandes de Stéphane Richard, Bernard Tapie et consorts.
 
La mise en examen de l’actuel PDG d’Orange est donc confirmée. 
 
L’affaire considérée comme un "simulacre d’arbitrage" date de 2008. Stéphane Richard, l’actuel PDG d’Orange était alors directeur de cabinet du ministère de l’économie, dirigé par l’actuelle présidente du FMI, Christine Lagarde. L’objet de cet arbitrage était de mettre fin au conflit opposant, depuis 1993, Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais concernant la revente d’Addidas. 403 millions d’euros avait alors été accordés à Bernard Tapie au titre d’un préjudice moral.
 
Après enquête, Bernard Tapie, Stéphane Richard, Pierre Estoup, Maurice Lantourne, Jean-François Rocchi et Bernard Scemama sont mis en examen pour "escroquerie en bande organisée". Christine Lagarde est de son côté mise en examen pour "négligence".
 
Source : La Tribune