Le Rachat de Portugal Télécom est reporté, Patrick Drahi devra patienter

Le rachat de Portugal Télécom par la maison-mère de Numericable, Altice, prend une tournure des plus surprenantes.

Le 6 janvier dernier, le siège de Portugal Télécom était l’objet d’une perquisition judiciaire dans le cadre d’une enquête concernant une possible fraude. En effet la question d’un prêt accordé à une société du groupe Espirito Santo est au coeur de la fusion avec Oi et du rachat de Portugal Télécom par Altice. La société débitrice de Portugal Télécom a depuis déposé le bilan sans rembourser les 897 millions d’euros prêtés par Portugal Télécom.
 
Depuis vendredi, le cours de bourse de Portugal Télécom était suspendu dans l’attente de clarifications sur les conséquences de le vente de Portugal Télécom sur la fusion entre la holding et l’opérateur brésilien Oi.
 
Hier l’assemblée générale des actionnaires devait statuer sur l’offre d’Altice mais en raison de pièce manquantes le gendarme de la bourse a préconisé un report de l’assemblée générale. Le report de l’assemblée général a été approuvée par 90 % des votants et le president de la holding Portugal Télécom SGPS s’est engagé à fournir les pièces manquantes dans un délai de 10 jours.
 
Devant cette decision, le régulateur boursier au Portugal a levé hier soir la suspension du titre de Portugal Télécom qui depuis continue de dégringoler.
 
Altice qui a proposé près de 7 milliards d’euros pour s’offrir Portugal Télécom devra donc attendre encore avant de conclure cette transaction.
 
Source : AFP