Les analystes tablent sur une fin de crise dans les télécoms Européens dès 2016

Les analystes tablent sur une fin de crise dans les télécoms Européens dès 2016

Après 5 ans de baisse du chiffre d’affaires dans les télécoms européens, les analystes se rassurent et prévoient une accalmie.

Selon Nomura, les revenus des opérateurs devraient encore baisser de 0.5 % en 2015 avant de retrouver la croissance de 0.3 % en 2016 et d’entamer sa remontée de 0.8 % en 2017.
 
Pour le Crédit Suisse, l’activité mobile des opérateur mettra un peu plus de temps à se relever mais note également une stabilisation de l’hémorragie. Alors que la baisse du chiffre d’affaires des opérateurs mobiles européens atteignaient 8% en 2013, Crédit Suisse estime que cette baisse sera de 3,2% en 2015 et de seulement 0.7 % en 2016.
 
Parmi les raisons de cette stabilisation, l’essor de la 4G qui arrive un peu mieux à se monétiser, stimulant la consommation de données mobiles et permettant de vendre des services additionnels.
 
En revanche, cette concurrence accrue a conduit certains opérateurs dans la difficulté. La analystes de Crédit Suisse relèvent ainsi que les cash flow cumulés des troisièmes opérateurs présents sur le mobile de chaque pays en Europe a baissé de 22 % depuis 2011. Les grands opérateurs ont en revanche profité de cette baisse des revenus pour distancer leurs concurrents, lesquels ont de plus en plus de mal à tenir la route sur les investissements réseaux.
 
Source : AGEFI