Pour le directeur de la rédaction de l’Obs, Bergé, Niel, Pigasse “croient en l’avenir de la presse”

 
Racheté en juin par le trio d’actionnaire Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, le chantier de transformation du Nouvel Observateur s’est amorcé fin octobre avec un changement de nom. Désormais ce sera L’Obs tout court.
 
Après 50 ans d’existence, la modernisation est en route. Pour Matthier Croissandeau, directeur de la rédaction de l’Obs, le changement d’actionnaire est pour beaucoup dans le nouveau souffle pris par le journal : 
 
"ces actionnaires croient en l’avenir de la presse. Ils cherchent à développer leurs titres. Tomber sous leur égide a été une véritable opportunité pour nous réinventer, dans un contexte qui est assez difficile pour le secteur de la presse papier."
 
Pour autant, il affirme conserver toute son indépendance vis à vis des actionnaires dans le choix des sujets ou celui de "la une" : 
 
"Les actionnaires n’ont pas leur mot à dire, contrairement à ce qui avait peut-être pu se passer quelquefois auparavant. Cela fait six mois que je suis en fonction, je peux vous assurer qu’aucun d’entre eux ne m’a appeler poru me demander ce que j’allais mettre en Une." 
 
Source : La Lettre Audiovisuelle