Baisse de prix : les opérateurs télécoms “se rendent compte qu’il faut lever le pied”

Baisse de prix : les opérateurs télécoms  “se rendent compte qu’il faut lever le pied”

Selon une note réalisée par le Broker Raymond James c’est le début de la fin pour la baisse de prix dans les télécoms en Europe. Selon le cabinet la situation s’est améliorée dans 12 des 15 marchés d’Europe de l’Ouest. Si le retour à la croissance n’est pas encore constaté, c’est une baisse de la baisse des prix qui est relevé cette dernière atteignant seulement 2,5 % sur le trimestre contre 4,6 au trimestre précédent et 7,6 % à la fin 2013.

Pour Stéphane Beyazian, du cabinet Raymond James, "on assiste à un tournant dans la phase de redressement des télécoms en Europe. […] Les opérateurs sont allés très loin dans la baisse des prix. ils se rendent compte qu’il faut lever le pied."
 
Pour lui c’est autour de l’internet mobile, que les opérateurs télécoms vont réussir à recréer de la valeur. Si la 4G a grosso modo été valorisée au même prix que la 3G à usage égale, la construction de ces nouveaux réseaux conduisent de plus en plus les consommateurs à opter pour des forfaits plus gourmands, disposant d’une enveloppe data plus conséquente et donc plus chère. "Il y a une prise de conscience chez les abonnés de la valeur de la data."
 
Ce constat est partagé par un autre analyste de chez Moody’s qui estime que "les challenger qui ont lancé le mouvement de baisse de prix ont désormais atteint une part de marché raisonnable et sont occupés à la conserver."
 
Si cette analyse peut s’appliquer dans de nombreux pays Européens, Free Mobile, par l’intermédiaire de son directeur de la stratégie Xavier Niel, a déjà annoncé qu’il fallait "remettre un petit coup" en voyant "les marges" de ses concurrents. Il avoue néanmoins que "sur le mobile", Free s’était "vraiment endormi". Peut être n’était-ce que que le calme avant la tempête… 
 
Source : Les Echos