Qui est le meilleur recruteur au 3e trimestre 2014 ? Free 1er sur le mobile, Bouygues 1er sur le fixe

Qui est le meilleur recruteur au 3e trimestre 2014  ? Free 1er sur le mobile, Bouygues 1er sur le fixe

 Alors que tous les opérateurs ont publié leurs résultats pour le 3e trimestre 2014 (SFR ayant publié des comptes provisoires), voici un récapitulatif des recrutements fixe et mobile pour le 3e trimestre 2014.

Fixe : Bouygues la passe de 4, SFR en négatif
 
Alors que Bouygues maintient le niveau de ses recrutements à plus de 100 000 nouveaux clients par trimestre, SFR pâtit largement de son manque de marge de manoeuvre et de son rachat par Numericable. Il est le seul opérateur à afficher une balance négative dans le fixe.
 
  • Bouygues : +102 000 nouveaux clients
  • Orange  : +84 000 nouveaux clients
  • Free : +70 000 nouveaux clients
  • SFR : -31 000 clients (comptes provisoires)
Mobile : Free largement en tête
 
Sur le volet des recrutements mobile, Free Mobile a une nouvelle fois cartonné et se paie même le luxe d’avoir recruté presque deux fois plus d’abonnés que ses concurrents réunis. Néanmoins le recrutement de ses concurrents est bien meilleur si l’on ne prend en compte que les recrutement sur le parc forfaits, confirmant ainsi l’hémorragie chez tous les opérateurs du prépayé depuis l’arrivée des forfaits sans engagements.
 
  • Free Mobile : +480 000 nouveaux abonnés
  • Orange  : +196 000 nouveaux clients (+220 000 nouveaux abonnés sur son parc forfaits)
  • SFR : +35 000 clients (comptes provisoires)
  • Bouygues : +24 000 clients (+47 000 sur son parc forfaits)
 
 
Total Fixe + Mobile : Free en tête, SFR sauve les meubles
 
  • Free : +550 000 clients
  • Orange : +280 000 clients
  • Bouygues : +126 000 clients
  • SFR  : + 4 000 clients (comptes provisoires)
 
Au troisième trimestre, Free reste le 1er recruteur, largement porté par ses performances commerciales sur le mobile, mais avec un trimestre sur le haut débit honorable. Orange a également le vent en poupe en terme de recrutement sur le mobile comme sur le fixe, porté par son déploiement du très haut débit. Si Bouygues est en tête sur le fixe, porté par une offre low-cost, en revanche sur le mobile, l’opérateur retrouve tout juste une balance positive après plusieurs trimestres compliqués. SFR semble à la dérive, handicapé par la procédure de fusion avec Numericable. Dans le rouge sur le fixe, avec des recrutements faibles sur le mobile et un réseau très décrié, Numericable aura fort à faire pour redresser la barre de son dernier achat.