Un concurrent de Free a réalisé une estimation des gains d’abonnés Freebox grâce à Vente Privée

Un concurrent de Free a réalisé une estimation des gains d’abonnés Freebox grâce à Vente Privée
 
Plusieurs fois par an maintenant, Free brade ses abonnements sur Vente Privée, en particulier la Freebox Crystal qui est proposée à 1,99 euro par mois durant un an (une offre est d’ailleurs en cours). Mais pour les concurrents de l’opérateur, ces offres permettraient de faire de la "gonflette" Un de ces opérateurs, cité par La Tribune, indique avoir réalisé une étude au sujet des abonnements engrangés par Free via Vente Privée : «D’après nos évaluations, les volumes réalisés par Free via vente-privée peuvent approcher les 40.000 sur un trimestre, soit une très grosse part de ses net-adds [gains nets de clients]» a-t-il indiqué.
 
Toutefois, Free a annoncé ce soir avoir maintenu « son ARPU Haut Débit à un niveau élevé à 35,50 euros. » Or, selon La Tribune, si Free recrutait 40 000 abonnés à chaque Vente Privée, « l’impact devrait être plus visible sur l’ARPU ». 
 
Par ailleurs, il faut certainement davantage parler de stratégie de conquête d’abonnés, notamment face à la nouvelle offre Bbox à 20 euros, que de « gonflette ». En effet, si les offres sur Vente Privée permettaient de faire gonfler les chiffres artificiellement uniquement durant an, cela se ferait ressentir l’année d’après et le gain d’abonnés nets devrait être en baisse si les abonnés vente-privée résiliaient en masse. Or c’est tout l’inverse qui se passe puisque les recrutements nets sont en hausse au 3ème trimestre 2014 par rapport au 3ème trimestre 2013 (70 000 nouveaux abonnés contre 62 000 nouveaux abonnés). (NB : une Vente Privée courrait jusqu’au 30 juin 2014, s’il y avait eu résiliations de masse, elles auraient eu lieu durant les mois suivants, donc durant ce 3ème trimestre)
 
On ne saura probablement jamais ce qu’il en est réellement puisque Free ne commente pas les chiffres de recrutements via ses offres sur Vente Privée.