Numericable: “tout avait déjà été prévu et discuté” avec l’Autorité de la Concurrence

Numericable: “tout avait déjà été prévu et discuté” avec l’Autorité de la Concurrence
 
Plus rien ne semble pouvoir empêcher Numericable de racheter SFR. Hier, l’Autorité de la Concurrence donnait son feu vert au rachat, imposant néanmoins quelques remèdes pour alléger la nouvelle entité et éviter des problèmes concurrentiels.
 
Ouverture du réseau câblé aux autres opérateurs, cession d’une partie de ses actifs en outre-mer ou du réseau cuivre de sa filiale Complétel et barrage à l’influence de Vivendi, les remèdes sont conformes à ce qui était déjà attendu. Numericable a de son côté pris acte de la décision et confirmés ses engagements lesquels sont pris pour une période de 5 ans, renouvelables une fois. Toutefois Numericable se réserve le droit "en cas d’évolution significative de la concurrence sur les marchés", […] de solliciter la levée totale ou partielle desdits engagements."
 
Pour Altice, maison-mère de Numericable, "il n’y a pas de points importants et tout avait déjà été prévu et discuté avec l’Autorité de la Concurrence". IL ne reste donc plus qu’à boucler les derniers éléments de l’opération, finalisation qui interviendra "d’ici à la fin de l’année."
 
Pour Numericable, "l’obtention de cette autorisation permet de confirmer la convocation d’une assemblée générale pour le 27 novembre 2014 pour lui soumettre notamment l’approbation de l’apport d’actions SFR et l’émission d’actions en faveur de Vivendi représentant 20% du capital de Numericable Group."