Quelle couverture 3G pour le réseau propre de Free Mobile dans les grandes villes de France ?

Quelle couverture 3G pour le réseau propre de Free Mobile dans les grandes villes de France ?

La couverture du Free Mobile en 3G sans itinérance sera contrôlée par l’ARCEP en janvier 2015. A cette date, Free Mobile devra couvrir 75 % de la population en 3G sans itinérance.

A quelques mois de cette échéance qu’en est-il dans les 10 plus grandes villes de France ? La couverture relevée par les Freenautes via l’application Sensorly est-elle suffisante ?

Paris

Capitale, ville la plus peuplée, c’est naturellement à Paris que commence le tour de France d’Univers Freebox sur la couverture 3G Free Mobile.

A Paris, l’opérateur connaît quelques difficultés pour poser ses antennes en zone très dense. Certains riverains se sont montés en collectifs et freinent les installations de nouvelles antennes, quel que soit l’opérateur.

A l’arrivée, le territoire de la métropole semble globalement couvert par les antennes Free Mobile. Néanmoins de petites zones dans les différents arrondissements de Paris laissent les abonnés Free Mobile en itinérance sur le réseau Orange. C’est le cas notamment du 11e arrondissement et autour du musée Carnavalet. Cet exemple n’est malheureusement pas le seul… De nombreuses zones disposent également d’un signal provenant des antennes Free Mobile qui est encore trop faible.

Exemple dans le 11e arrondissement de Paris

Marseille

A Marseille, avec 85 antennes déclarées actives, le littoral est parfaitement couvert par les antennes Free Mobile. Couverture et puissance du signal sont au rendez-vous. Des traces de couverture ont également été relevées par Sensorly au large de Marseille. Néanmoins, la couverture 3G sur le réseau propre de Free Mobile se désagrège à mesure que l’on s’éloigne de la côte, laissant apparaître une puissance plus faible et de plus en plus de "trous". Le 16e arrondissement est également laissé sans couverture.

Lyon

 Sur l’agglomération de Lyon, 106 antennes sont déclarées actives, mais à l’arrivée si la puissance du signal est au rendez vous sur la majorité de l’agglomération. La deuxième ville de France est, elle aussi, confrontée à de petites zones sans traces de couvertures par le réseau propre de Free Mobile.

Toulouse

Toulouse est également plutôt bien couvert, avec 71 antennes Free Mobile déclarées actives en 3G sur l’agglomération. Le nord de Toulouse affiche une puissance du signal reçue très forte, légèrement plus faible au sud de Toulouse. 

Nice

 La couverture de Nice est plus compliquée. Avec 52 antennes sur Nice et ses alentours, si le littoral présente un fort niveau de couverture, les quartiers de la Costière, Saint Pierre de Féric et les alentours immédiats de l’université Sophia-Antipolis sont globalement contraints à l’itinérance Orange.

Nantes

 Sur l’agglomération de Nantes, 33 antennes sont déclarées actives. Du côté de la couverture relevée par Sensorly, les alentours du Stade de la Beaujoire, les Quartiers Nord et Dervallières-Zola affichent une puissance de signal reçu proche de son maximum. La situation est plus aléatoire au centre-ville et à Breil-Berberie. 

Strasbourg

Du côté de Strasbourg et ses 33 antennes déclarées actives en 3G, la couverture Free Mobile est confrontée aux difficultés liées à la proximité d’une zone frontalière. Le quartier de l’Elsau est bien couvert par le réseau propre de Free Mobile, une situation diamétralement opposée avec le quartier du Neudorf qui n’affiche aucune trace de couverture en 3 G sans itinérance.

La gare, Contades et les alentours de la place Kléber sont plutôt bien couverts. Les autres quartiers reçoivent un signal plus faibles et se retrouvent parfois avec quelques petites zones sans couverture Free Mobile sur son réseau propre.

Montpellier

A Montpellier, 36 antennes sont déclarées actives sur le territoire. Aux alentours du Stade de la Mosson, la puissance du signal Free Mobile relevé est maximale. Le reste de la ville est une alternance entre signal fort et signal faible et de quelques petites zones dispersées qui n’accèdent pas au réseau propre de Free Mobile.

Bordeaux

Pour Bordeaux, 32 antennes sont déclarées actives sur l’agglomération. La ville est globalement couverte, même si de nombreuses zones affichent une puissance de signal qui reste très faible. De nombreuses zones comme l’Espace Medoquine, la Gare Saint-Jean et les quais de la Garonne reçoivent un excellent signal des antennes Free Mobile. 

Lille

Du côté de Lille, la ville est globalement bien couverte en 3G par les antennes Free Mobile, avec 41 antennes déclarées actives. Seul bémol, la couverture du Vieux Lille et de la Citadelle présentent des signaux reçus par les terminaux beaucoup plus faibles que dans le reste de la métropole.

 

Vous pouvez également suivre les couvertures et débits 2G/3G et 4G pour chaque opérateur en cliquant sur les liens ci-dessous. 

Vous pouvez également télécharger l’application Sensorly disponible sur iOS et/ou Android  et devenir ainsi contributeur, permettant d’améliorer constamment les données relevées sur l’application pour juger de la couverture et des débits Free Mobile et des autres opérateurs avec de plus en plus de précision.