Bouygues Télécom ouvre la porte de sortie à ses salariés

Bouygues Télécom ouvre la porte de sortie à ses salariés

Hier après-midi, Bouygues Télécom présentait à l’occasion de son Comité Central d’Entreprise (CCE) son plan social concernant les 1516, corrigés à 1404 suppressions de postes au sein de l’opérateur. 

Sur le nombre de suppressions de postes, pas de surprise, les négociations avec les syndicats avaient conduit à sauver 112 emplois supplémentaires. "Cela reste un chiffre important" soulignent les syndicats qui concèdent néanmoins "la nécessité pour l’entreprise de se transformer." Malgré un avis négatif des élus du personnel, la direction va déposer le plan à l’administration et "ouvrir le guichet départ début novembre."
 
Pour Bernard Allain délégué syndical FO, le plan de départ ne concernera véritablement que 1200 postes, 200 étant déjà partis "de manière naturelle".
 
Certains pourraient profiter de l’occasion pour partir avec des conditions qui "peuvent en attirer plus d’un." Les indemnités de départs sont plafonnées à "34 mois de salaires" et sont déterminées en fonction de l’ancienneté : "un salarié avec 10 ans d’ancienneté peut partir avec 24 à 30 mois de salaire et un congé de reclassement qui peut aller jusqu’à 12 mois."
 
L’objectif pour Bouygues Télécom est d’atteindre un nombre suffisant de départ volontaire avant d’entamer fin janvier des départs contraints pour atteindre le quota de suppressions de postes souhaités. 
 
Les syndicats manifestent également leur inquiétudes quant aux salariés qui restent ayant " de vraies craintes concernant la possibilité de faire fonctionner l’entreprise avec autant de départs."
 
Source : AFP