Maxime Lombardini : “l’anomalie c’était les prix anormalement hauts d’avant Free Mobile”

Maxime Lombardini : “l’anomalie c’était les prix anormalement hauts d’avant Free Mobile”
 
Voilà qui va faire grincer les dents du côté de Bouygues, SFR et Orange, pour Maxime Lombardini, Directeur Général d’Iliad, la concurrence favorise la baisse des prix, encourage l’innovation et contribue à la création d’emplois.
 
Interrogé par La Tribune, le représentant de la maison mère de Free et Free Mobile ne mâche pas ses mots quand on lui parle de guerre des prix : "n’oublions pas que l’anomalie c’étaient les prix anormalement haut d’avant Free Mobile, pas les prix raisonnables d’aujourd’hui."
 
Comme un leitmotiv, le Directeur Général d’Iliad réaffirme les engagements de l’opérateur "d’apporter au consommateur des services innovants au meilleur prix."
 
Face aux critiques concernant les menaces sur l’investissement et l’emploi, aux accusations de détruire le secteur des télécoms, Maxime Lombardini estime de son côté que "la concurrence dynamise l’innovation et l’investissement." Pour lui, "la concurrence amène les entreprises à se moderniser beaucoup plus facilement que l’oligopole."
 
Il n’hésite pas à citer le marché américain, marché sur lequel Iliad à des vues, souvent cité comme exemple par la concurrence pour justifier un retour à trois opérateurs : "regardez les prix très élevées et la médiocre qualité des réseaux aux Etats-Unis ou deux opérateurs disposent de la plupart des fréquences mobiles." 
 
Il n’en démord pas l"arrivée d’un quatrième opérateur "a libéré l’usage, répondu à des besoins qui n’étaient pas satisfaits, amené une transparence qui n’existait pas dans les offre et contribué à ramener les prix à un niveau plus juste."
 
Pour lui, le secteur des télécoms ne va pas si mal, "l’investissement est au plus haut et malgré cela les sociétés actionnaires des opérateurs servent toujours de copieux dividendes."
 
Source : La Tribune