Pour Michel-Edouard-Leclerc, Xavier Niel montre qu’on peut faire du Low Cost et s’exporter à l’étranger

Pour Michel-Edouard-Leclerc, Xavier Niel montre qu’on peut faire du Low Cost et s’exporter à l’étranger

C’est dans une tribune de Michel Edouard Leclerc publiée sur son site, que le PDG de la marque "contre la vie chère" s’est fendu d’un article visant à tirer les leçons de la crise à travers trois entreprises.

Parmi ses trois exemples figurent les destins croisés et atypiques des patrons de L’Oréal, Carrefour et de Free.
 
Pour ce dernier portrait, le patron du groupe E-Leclerc estime que Xavier Niel s’attaquant au marché américain est "une belle illustration qui montre que le low-cost, tant décrié, est une stratégie d’entreprise comme une autre, qui crée de la valeur et qui permet de partir à l’assaut de marchés étrangers."
 
Il souligne ainsi le caractère audacieux de Xavier Niel qui n’a "pas peur de s’attaquer à un gros morceau."
 
Pour lui "a l’heure où nos politiques (de tous bords) renâclent à mettre en œuvre des politiques de concurrence et ploient sous la pression des corporatismes, Free dénote, investit et vise le long terme."