Netflix prévoit un réseau d’une capacité d’un Terabits par seconde en France

Le feuilleton Netflix continue. Le géant américain prépare son arrivée en France et ne manque pas de marquer les esprits. Netflix commence ainsi à déployer son infrastructure notamment dans un data center de Téléhouse à Paris qui dispose des accords de peering avec plus de 175 opérateurs. 

Cette fois c’est la capacité d’accueil de Netflix qui a été révélée par son directeur de l’architecture réseau et de la stratégie d’interconnexion de fournisseur de vidéos à la demande.

Avec une capacité de un terabits par seconde, Netflix voit les choses en grand. Selon Numérama cette capacité correspondrait à celle d’un FAI de plusieurs millions d’abonnés. L’objectif est d’ouvrir un CDN suffisamment grand pour avoir un accès "streamé" des plus rapides ou du moins ne pas porter la responsabilité en cas de congestion du réseau. Il permet aux FAI de se relier au réseau de Netflix et d’avoir dans leur réseau ou à proximité des serveurs de mise en cache des contenus de Netflix.

Rappelons qu’aux Etats Unis, Netflix représente plus d’un tiers de la bande passante descendante. Tout est donc fait pour éviter un engorgement dès le lancement de la plateforme dans les mois qui viennent. Selon Numerama, face aux menaces de mise à mal de la Neutralité du Net en priorisant les contenus qui respectent la réglementation française, Netflix envisagerait également de passer par un système de Peer to Peer.

<script async src=”//platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″>