SFR rappelé à l’ordre par la CNIL pour injures raciales sur un espace client

SFR rappelé à l’ordre par la CNIL  pour injures raciales sur un espace client

Une famille d’origine Egyptienne a eu la drôle de surprise début 2013, de voir les informations clients de leur espace abonné être transformé en : 

 
Josef "Le Con"
7-7-22 "Allee Sales Arabes"
 
 
Bien évidemment ce n’est ni son véritable nom, ni sa véritable adresse. l’homme s’en est rendu compte à la suite d’un énième contact avec le service client. Le conseiller de SFR lui répond alors innocemment "monsieur Le Con votre service est suspendu". 
 
Il se rend ainsi compte que son interface abonné a été modifiée. Même chose sur les factures qui lui sont envoyées. 
 
Après avoir demandé des comptes à SFR, si dans un premier temps il raconte n’avoir "eu aucune explication" avant que fin avril SFR ne "regrette les modifications administratives apportées sur le compte". L’opérateur fait un geste commercial de 15,90 € à son client : "nous étions clients depuis 9 ans et nous n’avons même pas eu d’excuses de la part de SFR".
 
Elle saisit donc la CNIL qui a demandé des explications a SFR. Cette dernière s’expliquant a raconté que ce "comportement inexcusable" était "le fait d’un chargé de clientèle travaillant pour un prestataire de SFR au Maroc." SFR a pris toutes les dispositions conduisant au départ du conseiller. Elle rappelle néanmoins que cette situation résulte également d’un contexte "d’innombrables appels au contenus injurieux, raciste et outrancier envers les conseillers du service client SFR." 
 
La CNIL a conclu à "un acte isolé" et rappelé SFR à ses obligations et responsabilité en matière de traitement de données, notamment l’interdiction de collecter des données qui font apparaître les origines raciales ou ethniques.