Avec sa Bbox FTTH, Bouygues espère faire entrer la France dans le TOP 10 du THD

Avec sa Bbox FTTH, Bouygues espère faire entrer la France dans le TOP 10 du THD

La semaine dernière, Bouygues Télécom annonçait le lancement d’un toute nouvelle offre Bbox FTTH à 25,90 euros par mois, qui propose un débit jusqu’à 400 Mb/s. Avec sa nouvelle offre, Bouygues Télécom ne mise ainsi pas sur l’innovation, ni sur le débit (même si ce dernier est annoncé à 1 Gbits/s pour la fin de l’année) pour gagner des part de marché dans la FTTH, mais sur le prix. Le tarif de l’offre de Bouygues Télécom est en effet inférieure à celui de l’offre FTTH avec Freebox Crystal à 31,98 euros/mois, qui était jusque là la moins chère du marché.
 
Pour Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Télécom, la nouvelle offre Bbox FTTH devrait permettre de faire rentrer davantage le Très Haut débit dans les Foyers français. S’exprimant sur Twitter, il annonce même « Bouygues Telecom veut démocratiser l’accès au THD pour que la France soit dans le top 10 ! ». Le PDG de Bouygues Télécom fait référence au classement établit par Akamaï et publié dans le Wall Street Journal qui montre les 10 premières nations dont le pourcentage des abonnés haut débit disposant d’un débit supérieur à 10 Mbits/s est le plus important. Et la France ne fait pas partie des 10 premiers pays.
 
 
 
Malheureusement, il est peu probable que la nouvelle offre de Bouygues Télécom change la donne. Le problème du FTTH en France, n’est pas le tarif, puisque notre pays proposait déjà ceux parmi les plus bas au monde, mais le déploiement très lent. Et avec 1 million de foyers éligibles à ce jour, et 3,3 millions à termes en co-investissant avec un autre opérateur Bouygues Télécom, ne fera pas avancer le déploiement du FTTH davantage que ses concurrents, qui ont déjà une grosse avance sur lui. Surtout, la France est paradoxalement handicapée par un réseau cuivre de bonne qualité, si bien que de très nombreux abonnés ADSL, surtout en ville, ne voient pas l’intérêt de passer à des offres Très Haut Débit. 
 
On ne peut qu’espérer que Bouygues Télécom réussisse son pari de faire entrer la France dans le TOP 10 du THD, mais une baisse de tarif n’y suffira malheureusement pas…